Portes Ouvertes au Sénat et à l’Assemblée nationale

Retour en image sur les événements qui nous permettent d’être la voix des chrétiens persécutés auprès des instances nationales.

Sénat (26/05/2016)

senat-po

Les 26 avril 2016, Portes Ouvertes a été reçu pour une audition au Sénat dans le cadre d’une campagne de plaidoyer et de sensibilisation pour les chrétiens du Nigéria. Le professeur Yusuf Turaki, théologien du Nigéria a pu expliquer la dramatique situation des chrétiens au Nord de son pays. Une quinzaine de sénateurs étaient présents à l’invitation du sénateur Charles Revet. Le lendemain, une autre audition a eu lieu à l’Assemblée Nationale à l’invitation du député, M. Tétart.

Sénat (08/09/2014)

Portes Ouvertes était au Sénat le 8 septembre 2014 pour une conférence de presse avec la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger avec une préoccupation : la situation des chrétiens au Moyen-Orient, et notamment celle des réfugiés en Irak, au Liban et en Syrie.

Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes, a assuré aux sénateurs : « Nous sommes sur le terrain et nous apportons les premier secours. Notre cri du cœur : aider les chrétiens à rester sur place ». « Je suis un témoin très engagé au plus profond de moi-même », a confié le sénateur Jean-Pierre Raffarin.

Pour le sénateur Roger Karoutchi : « le Sénat doit se saisir de cette affaire », puis d’ajouter : « nous demandons qu’une délégation parlementaire se rende auprès de l'ONU ». 

Assemblée nationale (08/10/2013)

Le mardi 8 octobre 2013, la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger a été auditionnée à l’Assemblée nationale à la demande de Valérie Pecresse, Député des Yvelines. L’occasion pour Portes Ouvertes, de faire savoir l’injustice infligée aux chrétiens du Moyen-Orient.

Sénat (16/10/2013)

Bariza Khiari, vice-présidente (PS) du Sénat et Roger Karoutchi, sénateur (UMP) ont souhaité auditionner la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger le mercredi 16 octobre 2013. Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes a répondu par l’affirmative à cette invitation. Plusieurs exemplaires de l’Index Mondial de Persécution ont été distribués aux sénateurs présents.