Turquie : interview de Susan Geske, veuve de martyr

En avril 2007, trois chrétiens ont été assassinés en raison de leur foi en Turquie. Susan Geske, d’origine allemande et veuve d'un des martyrs, assiste encore au procès des assassins de son mari, avec le désir de manifester l'amour de Jésus-Christ.

300-200-radio.jpgLe 18 avril 2007, trois chrétiens ont été assassinés en Turquie en raison de leur foi. Parmi eux, Tilmann Geske. Il était allemand, âgé de 46 ans. Les trois victimes ont été torturées pendant plusieurs heures avant d’être égorgées. Six années plus tard, le procès ne s’est toujours pas terminé et leur famille continue de se mobiliser pour obtenir gain de cause. L’occasion pour Susanne Geske, la veuve de Tilmann, de témoigner de l’amour de Jésus-Christ. On l’écoute : 

Qu’en est-il du procès qui doit faire comparaître les assassins de votre mari devant un tribunal ?

Les séances durent toute une semaine et il faut que l’on soit présent du matin au soir. Vous pouvez prier pour le juge, c’est vraiment quelqu’un de bien, priez que Dieu le bénisse, priez pour qu’il n’y ait pas de problème et que personne ne le tue, qu’il ne soit pas malade, qu’il reste sous la bénédiction de Dieu.  Nous avons une autre séance bientôt.  Vous pouvez prier pour que cette séance se termine bien.

Comment arrivez-vous à gérer ça et que pouvons-nous demander pour vous dans nos prières ?

c’est assez ennuyeux, c’est très fatiguant d’être assis là toute la journée ; le soir je suis toujours épuisée, juste d’être restée assise dans la salle à écouter les autres.

Lors de la prochaine séance, vous pouvez prier pour les personnes présentes, pour les 19 personnes qui sont en prison, qu’elles puissent rencontrer le Seigneur.

Quelquefois, j’aime les regarder dans les yeux, pour voir s’ils cherchent des membres de la famille présents. Les regarder, leur sourire, qu’ils puissent lire sur mon visage "je ne vous hais pas", essayer de leur transmettre un peu de l’amour du Seigneur.