Syrie : l’émouvante lettre d’un pasteur

Alep est à feu et à sang. Un pasteur nous écrit d’une ville prête à céder aux islamistes. L’heure est à la prière !

150603cr300.jpgAlep est située au nord-ouest de la Syrie. Actuellement la ville est prise entre deux camps ennemis. L’est d’Alep est aux mains des islamistes alors que l’ouest de la ville est sous le contrôle de l’Etat syrien. Alep est fréquemment bombardée. En avril 2015, un pasteur d’Alep a rédigé un court résumé de son quotidien. Ces écrits ont été reconstitués en Français. On écoute :

« Après le culte, les gens ont pu rentrer chez eux sains et saufs. Mais au bout de quelques heures un grand nombre de tirs ont commencé et des roquettes ont touché différents endroits. Le lendemain, nous avons découvert que plusieurs églises avaient été visées. Ils étaient à près de 300 mètres de l'église, mais ils se sont retirés. Des bombes explosaient partout. Nous entendions constamment le bruit du bombardement et des tirs. L'odeur de la poudre a rempli les maisons. La poussière causée par  l'effondrement des immeubles couvrait les rues. Les familles ont été choquées. Elles ne savaient pas quoi faire. Nous, en tant que chrétiens, nous continuons à prier. Nous demandons à Dieu des miracles. »

A Alep, le quotidien est d’autant plus difficile que les habitants doivent faire face à une pénurie d’eau et d’électricité. Il n’y a pas de travail. La situation ne semble pas pouvoir être pire : l’urgence est à la prière. «  Pour moi, en tant que pasteur, je dois savoir quoi répondre aux gens quand ils souhaitent partir et malheureusement je ne peux pas donner de réponses standard. Parfois, je ne sais pas ce qui est le mieux. Que dire aux familles qui ont des enfants en bas âge ? Que dire à ceux qui n’ont pas les moyens de partir alors que les autres sont partis ? Je continue à prier pour que Dieu me donne la grâce, l’espoir, la paix mais aussi la sagesse pour leur apporter de bons conseils. »