Égypte : persévérance face au double rejet

En Égypte, les chrétiennes égyptiennes affrontent un double défi : celui d’être femme dans une société discriminante mais aussi celui de croire en Jésus-Christ.

300-Radio16-sem44-EgyptEn Egypte, la situation des chrétiennes est extrêmement fragile, elles vivent une double vulnérabilité. D’une part, en tant que femme, dans une société qui les discrimine et d’autre part, en tant que chrétienne. Celles qui habitent les banlieues pauvres du Caire ou dans les villages reculés en Haute Egypte sont particulièrement marginalisées. Yasmina, une chrétienne a démarré une action il y a quelques années pour combattre ce fléau.

Comment grandir ?

Elle revient sur les principaux défis auxquels font face les chrétiennes de la région d’Assiout, en Haute Egypte : «Un des nombreux problèmes auxquels nous devons faire face, c’est l’illettrisme. Il touche 30% de la population et chez les femmes c’est encore pire. Environ 40% d’entre elles sont illettrées. Imaginez maintenant ce que donne l’illettrisme combiné avec la pauvreté et tout cela dans un pays de culture islamique. Comment pourrait-on grandir et se développer dans de telles conditions ? (…)  »

Un quotidien difficile pour les chrétiens

Dans les zones rurales, les chrétiens égyptiens ont un statut de citoyen de seconde zone. Ils ont un accès plus limité à l’eau potable et aux infrastructures. Il existe une réelle discrimination à l’école à l’encontre des enfants chrétiens. Quant au travail, ils sont exposés à une précarité et des pressions hors normes que les autres habitants n’ont pas. Face à ces injustices, la solidarité fraternelle est de mise, comme Yasmina, dévouée à l’encouragement des femmes en Haute Egypte.