Libye : les chrétiens persévèrent malgré la guerre

En Libye la minorité chrétienne survit au milieu d’une guerre chaotique. Un pasteur déclare : « Nous restons ici parce que nous voulons accomplir la vocation de Dieu pour notre vie et lui obéir ».

300-Radio16-sem38-LibyeLa Libye occupe la 10ème place de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens, un classement qui recense les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés dans le monde. Dans ce pays, des groupements islamiques ont fait allégeance à l’organisation Etat Islamique, qui a rapidement gagné en soutien et en influence. Alors, qu’en est-il de la présence chrétienne dans ce pays ?

20 000 chrétiens étrangers

La plupart des chrétiens, en Libye, appartiennent aux communautés de migrants. La majorité sont des Africains des pays au sud du Sahara, ou des Egyptiens, venus en Libye pour travailler et gagner leur vie. Il y a en tout environ 20 000 chrétiens étrangers. Quant à l’Église libyenne, on estime le nombre de chrétiens à quelques dizaines qui se réunissent en secret et en petits groupes.

Les chrétiens étrangers en Libye sont très pauvres. Souvent, ils partagent un même appartement. Cela les rend particulièrement vulnérables. On se souvient de l’assassinat des chrétiens égyptiens tués par le groupe Etat islamique sur une plage libyenne début 2015. Il s’agissait justement d’un groupe d’immigrés qui habitaient ensemble.

Puissance de la prière

Les communautés chrétiennes composées d’immigrés ont le droit de se réunir mais leur liberté d’expression est très restreinte. Elles n’ont pas le droit d’exprimer leur croyance publiquement mais uniquement pour leurs propres membres. Malgré cela, les chrétiens continuent d’aller à l’église. Un pasteur de l’une de ces assemblées a dit récemment : « Nous restons ici parce que nous voulons accomplir la vocation de Dieu pour notre vie et lui obéir ». Il ajoute : « Merci beaucoup pour vos prières. Sans elles, nous ne pourrions pas nous maintenir ici. Année après année, nous avons vu la puissance de la prière agir dans notre église. Continuez à prier pour nous ».