Vietnam : elle pardonne l’impardonnable

Quand Thao a donné sa vie à Christ il savait qu’il y aurait un prix à payer mais il savait aussi que Dieu ne l’abandonnerait pas.

Radio17-sem47-Vietnam-460Au Vietnam, Thao Apao est père de quatre enfants. Né de parents Hmong, il avait l’habitude avec sa famille de prier les esprits pour qu’ils lui accordent chance, protection et santé. Puis un jour il a rencontré Vang Atu, le seul chrétien du village et sa vie a changé. Il est devenu chrétien et a décidé de rester fidèle à ses nouvelles convictions quel qu’en soit le prix.

Le temps de la persécution

Un matin, alors qu’il se rendait à une réunion de prière, il a demandé à son jeune frère s’il voulait l’accompagner, or, non seulement celui-ci a refusé mais il a très mal pris le fait que Thao ait abandonné leurs croyances animistes ancestrales pour se tourner vers le christianisme. Après l’avoir dénoncé aux autorités du village, le jeune frère de Thao a rassemblé une foule en colère dont il était le leader. Les villageois l’ont ligoté avec une corde avant de le fouetter sauvagement avec l’extrémité de cette même corde. Ensuite, ils l’ont emmené de force au centre culturel du village pour qu’il y signe un document déclarant qu’il renonçait au christianisme.

Sur le chemin, une femme lui a murmuré : "garde ton espoir dans le Seigneur !" Encouragé par ces paroles, Thao a tenu bon et a proclamé publiquement qu’il était chrétien et qu’il souhaitait le rester.

Les jours suivants sa famille et lui ont dû endurer moqueries et insultes. Son frère est allé jusqu’à violer sa belle-fille pour le pousser à réagir, à se venger.

Un pardon surnaturel

Face à cette atrocité, Thao a puisé dans l’amour de Jésus-Christ. Il s’est souvenu que lui-même était pécheur et que Jésus-Christ était mort pour ses fautes. Toute la famille a choisi de pardonner. Aujourd’hui, ils ont quitté le village et ont déménagé dans le centre du Vietnam où une église leur est venue en aide. Ils ont retrouvé une maison. Quant à Thao, il continue de prier afin que son frère puisse croire en la Bonne Nouvelle de l’Evangile.