80 codétenus se convertissent

Ahmed vient tout juste de retrouver sa liberté, après 8 mois passés en prison. Alors qu’il parle de son emprisonnement, les larmes coulent sur ses joues. Des larmes de joie… mais aussi de profonde compassion pour ceux qu’il a laissés derrière lui.

Musulman pieux, Ahmed est devenu chrétien suite à un rêve. Pendant plusieurs années, par crainte de représailles il n’a pas osé avouer sa conversion à son entourage. Sa foi est restée cachée et il a dû mener une double vie. Il enseignait le Coran dans une mosquée, tout en témoignant secrètement de l’Evangile aux personnes en recherche spirituelle. Son ministère d’« évangéliste de l’ombre » était fructueux, mais des étudiants ont fini par découvrir la vérité et l’ont faussement accusé d’être membre du Front de Libération Oromo, un groupe rebelle clandestin. Malgré le manque de preuves, il fut condamné.

En prison, Ahmed a partagé sa cellule avec pas moins de 380 personnes ! Les prisonniers y sont mal nourris et vivent dans des conditions épouvantables. Au début, Ahmed se sentait très seul et humilié. Mais il ne s’est jamais laissé aller au désespoir ; au contraire, la souffrance l’a rapproché de Dieu. Finalement, il a commencé à voir la prison comme un nouveau champ de mission. La détresse de ses codétenus le touchait et il a commencé à leur témoigner de l’amour de Dieu. C’est ainsi qu’une église de 80 personnes a vu le jour dans sa cellule surpeuplée.

Quand Ahmed a été libéré, ce fut un véritable déchirement. « Ils m’ont embrassé, ils pleuraient. Ils m’ont dit de ne pas les oublier » se souvient-il. « Je crois que Dieu avait un but en permettant ces événements dans ma vie. Il m’a appris beaucoup de choses pendant que j’étais en prison. »

Sujets de prière

  • Remercions Dieu pour les miracles qu’il a faits par Ahmed dans cette prison
  • Prions pour son avenir. Il aimerait reprendre, dans une autre ville, son ministère d’ « évangéliste de l’ombre »
  • Prions pour les chrétiens d’origine musulmane en Ethiopie