Egypte : pris au piège dans leur propre pays !

Depuis les hauts parleurs de la mosquée du quartier, le sermon du vendredi résonne aux oreilles de Maher El-Gohary : “ Quant aux chrétiens, il vous est interdit de leur serrer la main, d’aller chez eux et de partager leur repas ! ”

Depuis sa conversion, il y a 36 ans, sa foi est mise à l’épreuve tous les jours.

Aujourd’hui il vit caché, avec sa fille Dina, âgée de 16 ans.

Il a bouché tous les orifices du petit appartement insalubre qu’ils occupent, de peur que les voisins ne surprennent leurs conversations. Même l’évier est bouché pour que personne ne puisse s'en servir pour introduire du gaz dans leur appartement pendant la nuit…

Ils ne peuvent ouvrir les fenêtres sans être victimes de jets de pierres.

La dernière fois qu’ils sont allés au marché, quelqu’un a jeté de l’acide sur la veste de Dina. Par bonheur, elle n’a pas été blessée.

Leurs contacts avec l’extérieur se résument à une petite télévision et un ordinateur portable avec accès limité à internet.

Malgré tout, ils restent fermes dans leur foi et pleins d’espoir. Dina passe son temps à lire la Bible et à dessiner des robes - elle rêve d’être dessinatrice de mode. Elle aimerait émigrer pour pouvoir reprendre ses études.

Maher a déposé une demande pour que la mention de sa religion sur sa carte d’identité soit changée et il ne désespère pas d’obtenir gain de cause.

“ Quoi qu’il arrive, je ne reviendrai pas à l’islam” affirme Dina.

Sujets de prière

  • Remercions Dieu pour la foi de Maher et Dina
  • Prions qu’ils puissent de nouveau vivre une vie normale
  • Prions pour les chrétiens en Egypte