Philippines : Je ne pouvais pas renier ma foi

José est devenu chrétien il y a quelques mois. Il est confronté depuis aux pressions des chefs religieux de son village, qui veulent coûte que coûte le faire revenir à l'islam.

Philippines

C’est à la suite d’une guérison miraculeuse que José a pris sa décision. Une décision difficile pour ce membre d’une tribu musulmane des Philippines. Quand il est devenu chrétien, toute la famille l’a suivi. Mais les responsables religieux de leur village n'ont pas approuvé cette décision et ont tout fait pour les faire revenir tous à l'islam.

En novembre 2010, ils ont menacé d'expulser sa famille du village si José ne les accompagnait pas à la mosquée. José a donc cédé et a commencé à s'y rendre tous les vendredis avec eux, « je ne pouvais pas renier ma foi, mais je voulais protéger ma famille » explique-t-il. José a beaucoup prié pour trouver une solution à ce problème.

C’est alors qu’un vendredi à la mosquée, José entendit un tabligh (prédicateur musulman) faire un prêche qui sortait de l’ordinaire. Le prédicateur a expliqué que chaque personne était libre de croire ce qu'elle souhaitait, même de croire en Isa Almasih (Jésus-Christ).

Quand la semaine suivante, les responsables du village sont passés chez lui pour l'amener à la mosquée, il a refusé et s’est exclamé : « Vous avez entendu ce qu'a dit le tabligh ? Personne de devrait être forcé à croire ce qu’il ne veut pas ! » Ne sachant que répondre, les visiteurs n’ont pas insisté et sont partis... jusqu’au 4 mars dernier. Ce jour-là, José a de nouveau été forcé de se rendre à la mosquée.

Sa plus jeune fille et sa petite-fille ont été scolarisées de force dans une école islamique. Ils vivent dans une région très isolée et il est difficile de leur venir en aide. Heureusement, José peut compter sur nos prières et sur celles de son fils, Harold. Ce dernier s’est converti il y a plusieurs années de cela, est devenu pasteur et soutient son père dans cette épreuve.