Bangladesh : « Nous ne renierons pas Jésus »

Aynal, sa femme et ses enfants sont devenus chrétiens il y a 3 ans. Depuis, 50 de ses voisins se sont convertis. Aynal est persécuté mais refuse de renier sa foi.

Chrétiens de l'OmbreAynal Haque vend des graines au marché. Avant, il travaillait aussi comme ouvrier sur les terres d'un voisin. Son fils aussi travaillait dans les champs. Mais depuis octobre dernier, plus personne dans le village ne veut leur donner de travail. L'argent du commerce de graines ne leur suffit pas pour vivre. Les autorités religieuses du village pensent que s'ils parviennent à pousser Aynal à revenir à l'islam, les autres chrétiens du village de Sadhu Hati Panta Para, au Sud-Ouest de la capitale du Bangladesh, suivront. Mais pour lui, il n'est pas question de renier Jésus !

Le 9 octobre 2010, environ 500 personnes des villages alentour, dont des élus locaux, sont venus voir Aynal, 63 ans et l'ont accusé, lui et son plus jeune fils Lal Miah, 22 ans, d'avoir mangé du porc et piétiné un Coran pour devenir chrétiens.
Mais Aynal leur a expliqué que ce n'était pas vrai : « J'ai librement choisi de devenir chrétien, mais je respecte les autres religions. Ces rumeurs sont fausses ! »

Ils ont ensuite ordonné à Aynal et à son fils de redevenir musulmans et de demander pardon pour leur crime. Mais ces derniers ont refusé. Voyant leur détermination, les villageois les ont battus et leur ont interdit de parler avec les autres villageois. Bien qu’opprimés et rejetés de leur communauté, Aynal et son fils refusent de renier leur foi : « Tant que nous respirerons, nous ne renierons pas Jésus. »

Sujets de prière

  • Remercions Dieu pour la fermeté dans la foi d'Aynal et de son fils
  • Prions pour que Dieu pourvoie à leurs besoins
  • Prions pour les chrétiens de l'ombre au Bangladesh