Philippines : Ils sortent de la misère

Aux Philippines, grâce au microcrédit, les chrétiens samas deviennent des acteurs économiques de leur société et acquièrent une dignité nouvelle. Un témoignage de l’amour de Dieu dans leur vie.

page-cdl-philippineLa tribu sama est la plus pauvre et la moins considérée des 13 tribus musulmanes des Philippines. D’ailleurs, le mot « Sama » signifie littéralement « crachat ». Souvent, quand un Sama se convertit, il est rejeté par sa famille et il perd son emploi. C’est pourquoi Portes Ouvertes propose aux chrétiens samas qui le souhaitent un microcrédit assorti d’une formation sur la manière de gérer son argent et son activité. Les Samas d’origine musulmane peuvent alors s’en sortir et deviennent des acteurs de transformation dans l’Eglise et la société.

Dans l’île de Mindanao, une chrétienne sama témoigne : « Grâce au microcrédit, j’ai fait installer l’eau chez moi. Aujourd’hui, mes voisins viennent m’acheter de l’eau et c’est ainsi que je gagne ma vie. De plus, comme ils me connaissent, lorsque je suis dehors à faire ma lessive par exemple, ils viennent et discutent avec moi. Ils me confient notamment leurs problèmes et c’est pour moi l’occasion de leur témoigner de mon espérance en Jésus. »

Nuluddin tient avec sa femme un petit commerce près d’une gare routière : « Nous n’aurions pas pu vivre si Dieu ne nous avait pas permis d’ouvrir notre petit magasin. Le microcrédit nous a bien aidés et la formation nous a appris à réinvestir nos profits pour développer notre activité. »

Cette aide au développement permet aux chrétiens samas de sortir de la misère et de témoigner de leur foi en gérant avec honnêteté et générosité les ressources que Dieu leur a confiées.

Sujets de prière :

  • Remercions Dieu d’être venu en aide aux chrétiens samas en difficulté
  • Prions pour leur témoignage dans la société
  • Prions pour l’action de Portes Ouvertes parmi les chrétiens samas