Tadjikistan : Une preuve de la fidélité de Dieu

Quand Nina est devenue chrétienne, son père, en colère, l’a chassée, puis l’a enfermée à la maison chaque dimanche. Allait-il la laisser mener des études universitaires ?

page-cdl-tadjikistanNina est une jeune fille du Tadjikistan. Quand son père a appris que Nina s’était convertie au christianisme, il a essayé de la faire changer d’avis et de l’isoler. Il l’a enfermée dans la maison chaque dimanche pour l'empêcher d'aller à l'église. Une fois, quand une amie chrétienne a téléphoné pour prendre de ses nouvelles, son père a répondu qu'elle était morte ! Mais l'église continuait de prier pour Nina. Quand son père est parti chercher du travail en Russie, Nina pu à nouveau se rendre à l’église et en 2010, elle a été baptisée.

Cette année, Nina a eu une opportunité rare dans son pays : faire des études universitaires. Mais pour cela, il lui fallait la permission de sa famille, et son père refusait d'en entendre parler. Mais la prière des fidèles a eu raison de sa résistance.

Lorsqu’un dimanche à l'église, l'assemblée a prié pour le père de Nina, immédiatement après le culte, sa mère lui a téléphoné pour lui dire qu'il avait donné son accord ! Pour elle, le consentement inespéré de son père est une preuve de la fidélité de Dieu à son égard.

Depuis août 2011, une nouvelle loi votée à l'initiative du chef d’État en personne interdit aux mineurs de participer à des offices religieux en-dehors des lieux de culte reconnus par l’État. Comme la majorité des églises ne sont pas reconnues, presque tous les services chrétiens auprès des jeunes, comme celui par lequel Nina s'est convertie, sont à présent illégaux.

Sujets de prière

  • Remercions Dieu d'avoir permis à Nina d'entrer à l'université
  • Prions qu'il continue de la bénir et lui permette de Le servir partout où elle ira
  • Prions pour que les services chrétiens qui sont devenus illégaux du jour au lendemain en août 2011 puissent continuer autrement