Corée du Nord : un nouveau départ

Beaucoup de Nord-Coréens essaient de fuir, peu y arrivent. De la Chine à la Corée du Sud, nous les aidons afin qu’ils puissent trouver un nouveau départ.

300-200-cdn.jpgDes orphelins trouvent une famille

Nombre d’orphelins nord-coréens meurent de faim ou de froid dans les rues. Chaque année, une cinquantaine arrive à fuir en Corée du Sud. Hyuk, est l’un d’entre eux. Il a été pris en charge par une école qui éduque ces orphelins. « Il y a quelques Sud-Coréens qui adoptent les enfants », explique Gwak Jong Moon, le directeur de l’école.  « D’autres ne le font pas officiellement mais s’occupent d’eux. En tout cas, leur environnement change radicalement. »

  • Remercions Dieu pour cette école et prions pour les enfants orphelins de Corée du Nord.

Des réunions presque comme les autres

Esther anime un groupe de prière pour les nord-coréennes réfugiées en Chine. Ces réunions ressemblent à celles des autres pays… à quelques différences près. En y allant, ces femmes ne doivent pas être vues car elles sont sans-papiers. Elles utilisent même un mot de passe entre elles. Et quand l’une est en retard, les autres sont très nerveuses. Elles ne peuvent pas s’appeler (le téléphone pourrait être sur écoute) et ne chantent jamais. « Nous ne pouvons pas risquer de nous faire remarquer » souligne Esther.  

  • Prions pour les femmes qui se rendent à ces groupes, qu’elles soient transformées de jour en jour à la ressemblance de notre Seigneur.

« Priez pour ceux qui vous persécutent »

Jang Song-Thaek (1946) est vice-président de la Commission Nationale de Défense de la Corée du Nord. Oncle de Kim Jong-Un, il est son principal conseiller politique. Sa femme Kim Kyong-Hui et lui dirigent le pays avec leur neveu et prennent peut-être même toutes les grandes décisions. Leur fille s’est suicidée à Paris il y quelques années après avoir refusé de rentrer à Pyongyang.

  • Tout comme les chrétiens nord-coréens, prions afin que ces personnes haut-placées du pays se convertissent.