Corée du Nord: 33 personnes condamnées à mort

Selon le journal sud-coréen «Chosun Ilbo», 33 Nord-Coréens doivent être exécutés. Il leur est reproché d'avoir accepté de l'argent d'un missionnaire sud-coréen pour fonder 500 églises souterraines.

300-200-legende-cdnLes purges continuent

Ces condamnations à mort montrent que le régime nord-coréen continue de faire preuve d'une extrême brutalité. Kim Jong-Un a donné personnellement l'ordre aux services de sûreté de l'État de nettoyer son pays de tous les «éléments impurs». L'an dernier déjà, il avait fait exécuter son oncle et mentor, Jang Song-Thaek. Ses enfants, ses petits-enfants, ainsi que ses frères et sœurs furent exécutés à leur tour peu de temps après. Il y a quelques jours, des rumeurs ont laissé entendre que le successeur de Jang, le vice-maréchal Choi Ryong-Hae, aurait également été destitué de ses fonctions et arrêté.

Le missionnaire sud-coréen en question, Kim Young-Wook, aurait été arrêté en Corée du Nord en octobre dernier. D'autres sources indiquent qu'il aurait été enlevé par des agents des services secrets nord-coréens dans la ville frontalière chinoise de Dandong. Le 27 février dernier, Kim «avouait» ses liens avec les services secrets sud-coréens, ainsi que son projet de coup d'État, lors d'une conférence de presse. Reste à espérer qu'il sera libéré après cette confession publique.

  • Remercions Dieu pour la présence de Son Eglise en Corée du Nord,
  • Prions pour ces 33 personnes condamnées à mort.


Missionnaires visés

Le mois dernier, le missionnaire australien John Short a lui aussi été arrêté après avoir laissé un traité chrétien rédigé en coréen derrière un temple bouddhiste. D'après l'agence de presse officielle nord-coréenne, KCNA, le missionnaire aurait présenté des excuses pour avoir enfreint les lois nord-coréennes. L'agence rapporte également qu'il a été expulsé du pays sans avoir à purger de peine en raison de son âge avancé.

Un autre missionnaire, l'Américain Kenneth Bae, est toujours placé en détention. Il a été arrêté le 12 novembre 2012 alors qu'il guidait un groupe de touristes à travers la Corée du Nord. Lui aussi accusé d'avoir fomenté un coup d'État, il a été condamné à 15 ans de prison.

  • Remercions Dieu pour la libération de John Short et prions pour que les deux autres missionnaires encore incarcérés soient bientôt remis en liberté,
  • Prions pour que les violentes persécutions et la surveillance subies par les chrétiens en Corée du Nord s’arrêtent.