Corée du Nord : ces étrangers condamnés à vie

Deux pasteurs venus de l’étranger ont été condamnés aux travaux forcés en Corée du Nord : Hyeun Soo Lim et de Kim Jong Wook.


160209cdnHyeun Soo Lim, pasteur canadien

Hyeun Soo Lim, un pasteur canadien d’origine nord-coréenne détenu en Corée du Nord depuis février 2015, a été condamné en décembre dernier à la prison à vie et aux travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne. Il est accusé d'avoir essayé de renverser le gouvernement et a été forcé de le confesser lors d'une conférence de presse avant d'être condamné, cinq mois plus tard.

Hyeun Soo Lim, qui était allé en Corée du Nord plus d'une centaine de fois, y apportait une aide humanitaire ; on pense donc que son arrestation n'aura pas d'impact sur l'Église clandestine. Cette affaire a poussé le pays à refermer ses frontières et les ONG sont plus réticentes à travailler sur place.

• Prions pour Hyeun Soo Lim.

Kim Jong Wook, pasteur sud-coréen

En mai 2014, un pasteur sud-coréen, Kim Jong Wook, a lui aussi été condamné aux travaux forcés à vie. Il travaillait depuis une ville chinoise à la frontière de la Corée du Nord, d'où il venait en aide aux réfugiés nord-coréens qui fuyaient le pays. Des agents nord-coréens ont infiltré son réseau et l'ont convaincu de venir dans leur pays, où il a été arrêté, interrogé et certainement torturé. En février 2014, Kim Jong Wook a dit devant la télévision nord-coréenne qu'il avait créé 500 églises clandestines et essayé de renverser le pouvoir. En mai, le procureur avait demandé la peine de mort mais Kim Jong Wook a été condamné aux travaux forcés après s'être « sincèrement repenti ».

• Prions pour Kim Jong Wook

L'horreur des camp

« Je n'oublierai jamais les prisonniers qui étaient trop faibles pour travailler. Les gardes les récupéraient et les mettaient sur un tapis roulant qui les amenait dans un grand four, alors qu’ils étaient vivants », raconte un réfugié nord-coréen, emprisonné durant plusieurs années dans un camp pour prisonniers politiques. On estime que les chrétiens donnent aux autorités nord-coréennes un sentiment d'insécurité en « espionnant l'ennemi » et en ayant des « réunions secrètes ».

• Prions pour tous les Nord-Coréens emprisonnés dans des camps afin que Dieu les fortifie.