Lutter avec l’Église sous pression

Quel est le but de l’Église ? Être la lumière du monde. Pourquoi est-elle envoyée ? Pour être le sel de la terre. Nous sommes placés dans ce monde pour le changer, ensemble, avec les chrétiens persécutés.

300-Ethiopia_2016_0380104551Qui se souvient de László Tőkés ? Ce pasteur roumain de Timișoara, a déclenché la révolution anti-communiste de 1989, et a provoqué la chute du régime criminel de Nicolae Ceaușescu. Je l’ai rencontré dernièrement au Parlement européen. Aujourd’hui député européen, il a très à cœur le sort des chrétiens persécutés autour du monde.

L’Église est une force

À la même époque, les Chinois, qui regardaient de loin la fin du communisme en Europe, ont alors décidé qu’il fallait d’abord limiter le pouvoir de l’Église, tant elle a joué un rôle important dans la chute du système. Aujourd’hui en Chine, l’Église est tolérée uniquement quand elle ne menace pas le régime.

Question de courage

Dans la Corne de l’Afrique, la pression exercée sur les chrétiens les pousse à partir. Les islamistes ne veulent pas de la présence de l’Église dans cette région. Il faut du courage pour rester quand tout est fait pour vous chasser de chez vous. Chaque chrétien qui part est un point de lumière en moins dans son pays. Chaque église qui ferme est un grain de sel en moins pour apporter une bénédiction à la société.

Nous avons un rôle à jouer

Frère André est connu pour la façon dont il a lancé un défi aux chrétiens persécutés : « Restez dans votre pays, disait-il, et nous serons avec vous. » Chrétiens d’Occident, notre rôle est de soutenir les chrétiens qui restent dans leur pays et prier pour ceux qui vivent sous pression. Nous sommes donc aussi impliqués. La lutte de l’Église sous pression est aussi notre lutte. Merci d’être avec eux.

Michel Varton
Directeur de Portes Ouvertes France