Un Noël particulier pour les chrétiens syriens

Les chrétiens de Syrie préparent Noël avec des sentiments partagés. La guerre est encore là, mais le témoignage rendu par les églises a bouleversé la vie de milliers de Syriens.

Syria_2016_0260104943-460En Syrie, la guerre, malgré les apparences, n’est pas totalement terminée. À Noël, beaucoup affronteront encore les rigueurs de l’hiver dans des camps de réfugiés, officiels ou non, parfois sans nouvelles de leurs proches.

Pour des raisons financières, les familles ne pourront fêter Noël comme autrefois, incapables d’offrir des cadeaux aux enfants. Mais les croyants verront aussi d’anciens musulmans devenus chrétiens vivre également cette célébration. Ils ont été touchés par la générosité des églises et des organisations chrétiennes ou même directement par une révélation de Jésus.

L’inquiétude pour les disparus

Des millions de Syriens vivent toujours dans des pays voisins. À cause de l’instabilité en certains endroits, ils hésitent à revenir en Syrie et restent soutenus par des églises et des œuvres chrétiennes. Beaucoup sont inquiets sur le sort de leurs proches qui ont été enlevés ou ont disparu. On est notamment sans nouvelles de deux évêques d’Alep kidnappés en avril 2013, ou d’un prêtre jésuite enlevé à Raqqa deux mois plus tard.

De nombreux Syriens touchés

Parallèlement, des centaines, voire des milliers de Syriens sont devenus chrétiens, dans le pays et en dehors, depuis le début de la crise en Syrie. Par des rêves ou des visions, Dieu s’est Lui-même révélé à eux, mais ils ont aussi découvert son amour à travers les actes de compassion des églises de la région. Puisse ce Noël les faire grandir dans leur foi tout en permettant aux chrétiens de souche de retrouver une paix profonde dans leur cœur.

Légende photo : Noël 2016 dans une église d’Alep en Syrie