Irak : 900 familles à nouveau déplacées

En Irak, ils avaient fui devant Daech. Les chrétiens fuient maintenant les combats opposant les forces irakiennes et kurdes.

camp-again-460Les chrétiens sont pris entre les feux croisés. Des combats ont éclaté entre les forces irakiennes et kurdes à Telskuf, une ville à prédominance chrétienne du Nord de l'Irak, provoquant la fuite des habitants. La ville avait été libérée l'année dernière des mains du groupe État islamique.

Deux adolescents de 12 et 14 ans ont été blessés et environ 900 familles, dont beaucoup sont chrétiennes, ont fui Telskuf et ses villages environnants. Elles ont cherché refuge à Alqosh et Dohuk, plus au Nord.

Réfugiés à nouveau

« C'est une énorme déception pour toute la communauté chrétienne », a déclaré un partenaire de l’ONG Portes Ouvertes sur le terrain. « Nous avons vu le camp de réfugiés dans lequel nous travaillons se vider peu à peu ces derniers mois, les familles retournant dans leurs villages. Aujourd’hui les 40 préfabriqués sont à nouveau occupés par ces familles qui ont fui. »

Il ajoute : « Les Kurdes revendiquent un territoire qui n'est pas le leur, les Irakiens revendiquent un territoire qui n'est pas le leur, et les chrétiens, à qui appartient cette terre, sont de nouveau utilisés comme dommages collatéraux. »

Ces derniers mois 200 familles chrétiennes étaient retournées à Bashiqa, un village au sud de Telskuf.

Légende photo : En Irak, les chrétiens de Telskuf ont été forcés de retourner dans les camps de déplacés où ils avaient trouvé refuge après l’invasion du groupe État Islamique