Djibouti

A Djibouti, la tolérance dont bénéficiaient les chrétiens s’érode de plus ne plus.

Contexte

djibouti

Situé dans la Corne de l’Afrique, avec une position géographique favorable le long de routes maritimes très fréquentées, Djibouti est entouré de pays instables et répressifs, tels l’Érythrée, l’Éthiopie, la Somalie et le Yémen.

Historiquement, l’islam, aujourd’hui religion d’État, est profondément ancré dans la société, musulmane à plus de 90 %. Mais le christianisme a aussi influencé le pays, de par ses liens avec l’Éthiopie voisine.

Djibouti a un régime dictatorial basé sur la charia. Il n’y a pas de liberté de réunion, d’expression, ni de liberté de la presse. Malgré le fait qu’il y ait 11 000 chrétiens dans le pays, aucun n’exerce de fonction au sein de l’État. Leur rôle et leur participation au processus politique est soit limité soit inexistant.

Sous l’influence de la Somalie et du Yémen, l’extrémisme islamique se développe à Djibouti et l’emplacement stratégique du pays dans le golfe d’Aden en fait un lieu de transit pour beaucoup de djihadistes dont le passage laisse une trace influente dans le pays.

Situation des chrétiens

Les chrétiens souffrent du fait que l’islam régit la vie et le fonctionnement du pays. Un converti ne peut ni hériter ni obtenir la garde de ses enfants. Certains imams utilisent le prêche du vendredi soir pour ridiculiser les chrétiens. Les autorités ne protègent pas les chrétiens lorsqu’ils sont attaqués.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont les plus persécutés, notamment par leur famille et la société. S’ils sont découverts, ils sont en danger de mort.