Laos

Le Laos fait partie des 5 derniers Etats communistes au monde. Le bouddhisme y est considéré comme un élément de l’identité culturelle et spirituelle du pays.

Contexte

laos

Ni les élections de mars 2016 ni le transfert de pouvoir au sein du Parti révolutionnaire populaire n’ont apporté de véritable changement. Le Laos, sous la férule du Parti et de ses réseaux depuis 1975, est gangréné par la corruption et la liberté d’opinion est inexistante. Même si le pouvoir ne reconnaît aucune religion d’État, le bouddhisme est ancré dans la culture et la pensée des Laotiens. Les temples bouddhistes restent au centre de la vie sociale. Au bouddhisme s’ajoutent des croyances et des traditions animistes. Tout chrétien qui s’oppose à ces pratiques court le risque d’être chassé du village: il sera traité comme un ennemi de l’héritage culturel collectif. Les autorités surveillent de près les chrétiens et peuvent leur interdire toute activité.

Sources de persécution

Au Laos, les chrétiens sont particulièrement confrontés aux rivalités ethniques, à l’oppression communiste et au nationalisme religieux.

Situation des chrétiens

Parmi une population bouddhiste et animiste, les chrétiens ne représentent que 2 % des Laotiens. Il y a autant de catholiques que de protestants.

Il n’y a que trois dénominations chrétiennes officiellement reconnues (catholique, évangélique et adventiste du 7e jour).

Les chrétiens d’arrière-plan bouddhiste ou des ethnies minoritaires sont les premières victimes de la persécution. Exclus ou dénoncés par leur famille, leurs voisins, ils peuvent être arrêtés, emprisonnés et poussés à renier leur foi. Les croyants des ethnies Katin et Hmong sont parfois tués, souvent par l’armée. Les autorités répriment toutes formes de réunions clandestines.

Exemples de persécution

3 novembre 2015 - Un chrétien de 29 ans a réfuté les accusations portées contre lui par les autorités. Menacé de mort, il a dû fuir le pays sans sa femme et ses quatre enfants.

14 avril 2016 - Une adolescente de 16 ans a été répudiée par sa famille en raison de sa récente conversion au christianisme. Elle a refusé de renier sa foi.

20 septembre 2016 - Un chrétien, dont la bible a été découverte, a été violemment frappé par les forces de l’ordre avant d’être conduit au poste pour y être interrogé.

 

Dernières nouvelles