Lettre du mois de juin

On l’imagine bien, les femmes sont souvent le premier soutien des enfants qui souffrent.

HélèneQuand un enfant est maltraité à l’école, obligé d’apprendre par coeur les enseignements d’une autre religion, ou même chassé de sa ville, il se tourne d’abord vers les femmes de sa famille pour recevoir réconfort et encouragement. Nous pouvons prier pour ces mamans, tantes et grand-mères qui ont tant besoin de sagesse pour entourer leurs enfants. Prions également pour que la souffrance de leurs propres enfants ne les amène pas à faire de compromis dans leur foi chrétienne.

Les femmes de l’Eglise persécutée agissent aussi en dehors de leur foyer. Je suis particulièrement interpellée par la vision des femmes en Asie pour la nouvelle génération. Comme Rébecca (voir témoignage ci-dessous) qui persévère dans son appel en apportant une base solide à la foi des enfants de sa communauté. Quel message pour nous ! Que l’exemple de Rébecca nous aide à comprendre l’importance et la valeur de notre rôle auprès des enfants, que ce soit au sein de notre église ou par notre soutien à l’Eglise persécutée !

signature