Tanzanie : Ecrivez à Mary et à ses enfants, Prosper et Prisca

22 octobre 2013, la vie de Mary bascule. Elia, son mari, vient d’être sauvagement assassiné, sans raison apparente. Il était le père de Prosper, trois ans, et Prisca, quelques mois. Mary nous raconte :

300-Mary« Nous avions pris le repas ensemble et Elia était retourné à l’église pour prendre son tour de garde pour la nuit. Le lendemain matin, des frères sont arrivés chez moi. J’ai tout de suite compris que quelque chose n’allait pas mais je n’imaginais pas le pire! L’annonce de sa mort a provoqué un séisme en moi. Je ne peux pas vous décrire le choc que j’ai ressenti. Une douleur qui explose et qui submerge tout. Nous étions mariés depuis quatre ans seulement. Elia était un homme aimé et apprécié par toute la communauté, plus particulièrement encore par les jeunes dont il avait la responsabilité. Maintenant, je me retrouve seule pour assumer l’éducation et pourvoir aux besoins de mes deux enfants. J’ai vraiment besoin de la sagesse de Dieu ».

Toute l’église est en deuil

Le pasteur Sentoz, responsable du Gilgal Christian Worship Centre dont Elia faisait partie, confirme les propos de Mary: « Elia était un homme gentil, solide dans sa foi. En 2001, il avait donné sa vie à Jésus et depuis était très engagé dans notre communauté. Il aimait les jeunes qui le lui rendaient bien. Toute l’église est en deuil. Il n’y a pas d’explication à cette violence. On pense qu’elle a été initiée par un groupe appelé «Awakening» qui fait campagne pour l’instauration d’un Etat islamique indépendant du Zanzibar, dont 97% de la population est musulmane. »

Photo : Mary et ses deux enfants 

Vous pouvez adresser vos cartes, en anglais, à Mary et ses enfants Prosper et Prisca.

GUIDE POUR LEUR ECRIRE