Monde Perse – Appelée par Jésus à sortir de ses murs

« Je me sentais si seule et déprimée… Comment pouvais-je encore être utile à mon âge ? » Gita a cru sa vie terminée le jour où son église de maison a été dissoute par la police. Mais Jésus lui a montré sa place !

300x200«Le jour où notre église de maison a été dissoute, j’ai cru que ma vie était terminée», explique Gita, 86 ans. Elle poursuit: «J’étais la plus âgée de mon groupe. Des rencontres avaient lieu chez moi et mon plaisir était de servir le thé. Quand les autorités nous ont découverts, non seulement les responsables ont dû déménager, mais j’ai reçu l’interdiction de recevoir quiconque. Si je désobéissais, je risquais la prison. Ma maison est devenue étrangement vide! Je me sentais seule et déprimée. Comment pouvais-je encore être utile à mon âge?

Un jour, pendant que je priais, j’ai entendu le Seigneur me dire : « Je ne suis pas emprisonné par tes murs, rien ne peut me limiter. Je désire t’utiliser hors de ta maison. Reconnais ta place et utilise les dons que je t’ai donnés ». J’ai décidé d’obéir au Seigneur et j’ai pris contact avec quelques femmes. J’ai noué des relations amicales et partagé ma foi, ce que je n’avais jamais fait auparavant. Puis j’ai commencé à les instruire.

Aujourd’hui, j’en rencontre huit par semaine. Je suis encouragée parce qu’elles réalisent que leur foi est plus profonde que lorsqu’elles venaient dans notre groupe de maison. A leur tour, elles transmettent ce que je leur enseigne. Chacune s’est engagée dans l’évangélisation et dans la formation de disciples. Quand on me demande un verset biblique, je propose les versets 12 à 15 du Psaume 92: « Les justes croissent comme le palmier…ils portent encore des fruits dans la vieillesse, ils sont pleins de sève et verdoyants ». Je suis à nouveau heureuse car je travaille pour le royaume de Dieu ».