Syrie : 5eme Noël dans la guerre

Epuisés mais non anéantis, les chrétiens syriens s’apprêtent à célébrer leur cinquième Noël en pleine guerre.

300x200Le 24 décembre au soir, de nombreux chrétiens célèbrent la naissance de Jésus-Christ. La naissance d’un Sauveur, venu apporter la paix. Celle de la réconciliation avec Dieu. Depuis 5 ans, en pleine guerre, des chrétiens syriens, épuisés, mais non anéantis, continuent de fréquenter une église. Personne ne peut leur voler l’assurance d’être un jour délivré des affres de ce monde, pour entrer dans de verts pâturages, ceux de l’éternité, comme le promet le 23ème psaume du livre des Psaumes dans la Bible. Pour le moment, l’heure est à la persévérance. Les chrétiens Syriens veulent expérimenter la paix du Christ en tout temps et pour cela, ils demandent les prières de l’Eglise. A l’instar de ce pasteur qui rappelle : « Nous vivons dans une situation de désespoir mais nous sommes riches à cause de vos prières… ».  Ils veulent apprendre à persévérer dans leur attachement à Dieu et placer leur confiance en lui, malgré la famine, les tirs de roquettes et les bombes. Le quotidien des syriens est terriblement difficile. A Alep par exemple, les légumes et les fruits sont des denrées rares. L’eau courante, l’électricité manquent terriblement. Le silence, noyé dans des bruits de guerre, ne semble pas exister. Il est probable que de nombreux chrétiens syriens vont célébrer Noël sans leurs proches, soit parce que ces derniers sont partis à l’étranger, soit parce qu’ils sont décédés des suites de la guerre. D’autres, prendront peut-être, le risque de les rejoindre. Ils devront traverser de nombreux checkpoint et braver les rapts et les éventuels tirs de sniper du groupe Etat Islamique. Mais Noël, restera Noël et la communauté chrétienne n’omet pas de célébrer la naissance de son sauveur : Jésus-Christ,  le prince de la Paix.