En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus

Nos missions sont toujours réalisées en étroite collaboration avec les chrétiens locaux. Ensemble, nous déterminons les actions à entreprendre pour soutenir l’Église persécutée. Notre vision est d’aider les chrétiens sur le long terme et de les accompagner sur le chemin de l’autonomie.

Six domaines d’intervention

Recherche et plaidoyer
Aide au développement
Formations
Soutien Post-Traumatique
Personnes vulnérables
Ministère de présence
Corne de l'Afrique : favoriser l'autonomie des chrétiens
Projet du mois avril

L’Afrique est le continent où la persécution est la plus violente. Encore aujourd’hui, plusieurs pays sont menacés par des groupes islamistes : Boko Haram au Nigéria, au Niger et au Cameroun, les Shebabs au Kenya et en Somalie… Ces organisations prennent les chrétiens pour cible.

Certains découvrent du jour au lendemain qu’ils peuvent (ou doivent, selon les cas) renoncer à certaines pratiques et obligations culturelles ou religieuses liées à leurs anciennes croyances religieuses. Après leur conversion, ils doivent également être préparés à ce qui attend la plupart des chrétiens de leur pays : la persécution.

Dans ces pays, les chrétiens nouveaux convertis sont particulièrement sous pression. Quand Ibrahim, un ancien musulman a donné sa vie à Jésus, il en a parlé à ses parents. Mais leur réaction était sans appel :

«Ils m’ont insulté et mis dehors. Ils ont menacé de me tuer, si jamais ils me revoyaient.»

Aide immédiate et sur le long terme

Quand les équipiers et partenaires de Portes Ouverte recueillent les chrétiens comme Ibrahim, ils leur offrent une aide immédiate : un abri, de la nourriture, des soins post-traumatiques…

Mais ces chrétiens ont aussi besoin d’aide sur le long terme. Ils veulent trouver un travail et gagner de l’argent. Après leur conversion, ils doivent souvent recommencer leur vie à zéro. Dans ce cas, nous évaluons leurs compétences, et nous leur offrons une formation professionnelle.

Selon leurs projets, nous leur offrons une bourse ou un micro-crédit pour leur donner le coup d’envoi. Mieux encore, nous les formons à l’entraide financière. Des chrétiens se regroupent pour partager leurs économies et autofinancer leurs projets.

Avec cette méthode, Emmanuel, un chrétien, a pu acheter des terres et y élever du bétail. En quelques années il a pu rembourser ses frais et aider à son tour d’autres chrétiens qui avaient des projets. Cela permet aux chrétiens d’être financièrement indépendants. Sur le long terme, ils ne dépendent plus de notre présence.

60 ans d’expérience au service des chrétiens dans plus de 60 pays.

Pour aller plus loin…

Poster spmm