Malaisie : le droit d’exister

C’est une décision historique. En Malaisie, la cour de justice malaisienne a reconnu la foi chrétienne d’un malaisien. Depuis, la décision a fait l’objet d’un appel.

300-Radio16-sem20-MALAISIESi la Malaisie a la réputation d’être un pays musulman libéral et tolérant, des signes d’un conservatisme islamique sont bel et bien présents. Ces dernières années, des bibles en langue malaisienne ont été saisies, des églises ont été forcées d'utiliser le mot « Allah » pour décrire Dieu. Des lieux de louanges ont été profanés.

Mais une bonne nouvelle est venue réjouir la communauté chrétienne malaisienne, largement minoritaire dans le pays. Il s’agit du cas de Rooney Rébit. Ce chrétien demandait à être officiellement reconnu en tant que chrétien. Il souhaitait que la cour oblige le Département National d’Enregistrement du gouvernement à changer son nom et sa religion sur ses papiers et sa carte d’identité. En fait, Rooney, avait été rebaptisé Azmi Mohamad Azam Shah, lorsque ses parents s’étaient convertis à l’islam alors qu’il n’était que mineur.

En mars 2016, La cour de justice malaisienne a donc soutenu les droits de ce chrétien d'origine musulmane en prenant une décision historique. Celle de reconnaître la foi chrétienne de ce malaisien. Cela a fait l’effet d’une bombe dans un pays où les conversions religieuses, particulièrement de l'islam à la chrétienté, sont controversées. La décision a d’ailleurs déjà fait l’objet d’un appel par le département national de l'enregistrement.

Officiellement, la constitution prévoit la liberté de religion, mais la réalité est différente. Lina Joy qui s'est convertie de l'islam au christianisme à l'âge de 26 ans, s’est investie dans un procès de 6 ans afin d’être reconnue officiellement comme chrétienne. Cela lui a finalement été refusé en 2007.

Rappelons que la Malaisie est classée en 30ème position de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens, un classement des 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés dans le monde.