Pakistan : Toujours une lueur d’espoir pour Asia Bibi

La récente audience d’Asia Bibi au Pakistan a été ajournée mais la lueur d’espoir de sa libération demeure.

300-Pakistan_1980_043010399L’audience d’Asia Bibi a été ajournée. C’était une audience extrêmement importante. Elle devait déterminer si Asia Bibi serait libérée ou condamnée à mort. Cette jeune mère de 5 enfants, injustement accusée de blasphème envers le prophète de l’islam, ne sait toujours pas quelle est l’issue de ce procès interminable dans lequel elle est malheureusement plongée depuis 2009. L’un des juges a en effet renoncé à se présenter au tribunal. D’après ses propos, il ne pourrait pas être investi dans ce procès du fait de son implication dans un autre procès lié au cas d’Asia Bibi.

« Accrochons-nous, confions-nous en Dieu. »

La nouvelle a été reçue comme un coup de massue par la communauté chrétienne, l’un d’entre eux témoigne : « Nous avons été pris de peur, comme si quelqu’un nous saisissait à la gorge. Un sentiment de panique et de chaos, le désespoir était palpable. Et puis, nous nous sommes souvenus : « Accrochons-nous, confions-nous en Dieu. » Dans la prière, ce verset nous a fortifiés : « Ni par force, ni par puissance, mais par mon Esprit, dit le Seigneur » (Zacharie 4.6). Même si les autorités et la société pakistanaises nous poussaient à désespérer, nous nous sommes rappelés que Dieu chante sur Asia Bibi des paroles de justice. »

Asia Bibi, de son vrai nom Asia Noreen, avait été condamnée à mort pour blasphème en novembre 2010 après une altercation qui l’avait opposée à des femmes de son village. Le cas d’Asia Bibi est aujourd’hui connu mondialement, il est devenu un sujet extrêmement sensible.

La situation reste difficile à gérer pour le gouvernement Pakistanais. La libération d’Asia Bibi pourrait être perçue comme une faiblesse du régime pakistanais face à la pression internationale.

Or, dans ce contexte tendu, Asia Bibi continue d’être soutenue fidèlement dans la prière par la communauté chrétienne internationale. Et la lueur d’espoir concernant sa libération demeure.