Maryam Naghash Zargaran enfin libérée

La chrétienne Maryam Nagash Zargaran emprisonnée en raison de sa foi chrétienne, dans la prison d’Evin en Iran depuis juillet 2013 est désormais libre.

Radio17-sem32-Iran_460C’est désormais confirmé : Maryam Naghash Zargaran est sortie de prison le 1er août 2017 ! Cette chrétienne âgée de 39 ans, d’arrière-plan musulman, était incarcérée depuis 2013 dans la prison d’Evin de Téhéran. La santé de Maryam s’était considérablement dégradée en prison et nécessitait des soins médicaux d’urgence. Elle avait effectué plusieurs grèves de la faim pour réclamer des soins.

Des mauvais traitements en prison

La libération de Maryam rappelle la tragique situation de nombreux autres chrétiens iraniens actuellement en détention. Par exemple, Ebrahim Firouzi a commencé une grève de la faim pour protester contre les maltraitances envers les chrétiens iraniens et défendre leurs droits. Ce chrétien, d’arrière-plan musulman âgé de 30 ans a déjà été arrêté trois fois. Il purge actuellement une peine de prison pour « lancement d’un site chrétien sur internet et contact avec des étrangers. » Maltraité et placé en section pour dangereux criminels, Ebrahim a été transféré dans la section des prisonniers politiques.

Sa sortie n’est prévue qu’en janvier 2020, mais Ebrahim n’est pas du genre inactif. Depuis, la prison de Karaj, à l’Ouest de Téhéran, il a adressé une lettre au gouvernement iranien : « Suite aux mauvais traitements infligés aux chrétiens incarcérés et à la vague d’arrestations de chrétiens qui ont été condamnés à de lourdes peines de prison, j’entame une grève de la faim de 10 jours à partir du 17 juillet pour défendre leurs droits ».

De nombreux autres chrétiens emprisonnés

On estime qu’actuellement environ 60 à 70 iraniens sont en prison à cause de leur foi. Récemment, Les Iraniens Youcef Nadarkhani, Victor Bet-Tamraz, Kaviyan Fallah-Mohammadi, Hadi Asgari ont écopé dernièrement de 10 années de prison en raison de leurs activités chrétiennes. Amin Afshar-Naderi a, quant à lui, été condamné à 15 ans de prison, pour les mêmes raisons mais avec l’accusation de blasphème en plus.