Iran : une église connectée au secours des isolés

En Iran, une église en ligne vient au secours des chrétiens d’arrière-plan musulman isolés en raison de la persécution.

300x200-Radio17-sem14-Iran « Nos moments de prière sont particulièrement puissants » déclare le pasteur Kouroush. Ce pasteur s’occupe d’une église iranienne un peu particulière. Il n’y a pas de bâtiments où les fidèles peuvent se rencontrer et lui-même officie à l’extérieur du pays. Pourquoi ? Parce qu’il fallait trouver une solution pour les chrétiens d’arrière-plan musulman en Iran. Ils se retrouvent isolés dans un pays où on les pourchasse. Un Perse en Iran est obligé d’être musulman, un point c’est tout. Ces chrétiens subissent de fortes pressions de la part de la société, des autorités et de leur famille, afin qu’ils reviennent à l’islam.  

Un lieu de rencontre improbable

D’après le pasteur Kouroush, en Iran : «Le gouvernement a même ses propres églises de maison afin de prendre au piège les nouveaux croyants ». Ils sont ensuite harcelés, interrogés, arrêtés, emprisonnés et battus. Voilà pourquoi le pasteur Kouroush propose aux nouveaux convertis de se retrouver en ligne, sans qu’ils aient besoin de révéler leur identité. Une fois connectés, ils reçoivent des enseignements bibliques ; ils prient, ils louent Dieu et peuvent même rencontrer de façon anonyme d’autres croyants avec qui prier. Parfois, certains découvrent ce site après des mois de recherche d’autres convertis.

« La plupart d’entre eux fondent en larmes »

Le pasteur Kouroush explique : «Quand je les appelle et que je leur dit « Salut, c’est le pasteur Kouroush » la plupart d’entre eux fondent en larmes.» Et lorsque ce pasteur a la possibilité de les rencontrer, l’émotion est toujours aussi vive « Parfois, nous nous enlaçons et pleurons pendant plusieurs minutes » explique-t-il.

En Iran, les églises clandestines sont souvent contrôlées et la police secrète y fait des descentes : 108 chrétiens étaient détenus au 1er novembre 2015, souvent maltraités physiquement ou psychiquement. Savoir que des chrétiens du monde entier prient pour eux est une énorme source de réconfort.