Iran : Une nouvelle révolution

Demain 11 février, les Iraniens s'apprêtent à commémorer l'anniversaire de la révolution islamique de 1979. Une autre révolution se déroule en parallèle, celle des cœurs.

Iran - une nouvelle révolution« Il y a 32 ans, le Shah d'Iran fuyait son pays. En Iran, la population avait de grandes attentes en matière de liberté. Au début, tout s'annonçait bien : liberté sur les ondes, liberté de la presse… Mais en quelques mois, l'Ayatollah et son régime sont devenus les nouveaux oppresseurs du peuple iranien »  constate un collaborateur de Portes Ouvertes sur place. Alors que le pays célèbrera demain l'anniversaire de la révolution islamique, des chrétiens sont en prison parce que leur cœur a vécu une autre révolution.

En effet, depuis décembre 2010 plus de 120 chrétiens ont été arrêtés. Même si certains ont été relâchés sous caution plus d'une vingtaine est toujours sous les verrous. Ces arrestations font suite au discours prononcé en octobre par l'ayatollah Khamenei. S'en prenant directement aux chrétiens qui se réunissent chez des particuliers, il les accusait de menacer la foi des musulmans.

Les chrétiens savent qu'ils sont dans une situation précaire. Ils font attention lorsqu'ils téléphonent ou utilisent internet. Une participante à une formation de Portes Ouvertes raconte qu'en 2010 elle a été arrêtée et détenue quelques jours et que pendant sa détention on l'a obligée à assister à une exécution par pendaison.

Malgré tout, le nombre de chrétiens ne cesse d'augmenter. On compte aujourd'hui pas moins de 350 000 chrétiens d'origine musulmane en Iran ! Une révolution des coeurs qui apporte la vraie liberté.

(Photo : La tour Azadi à Téhéran, commémorant la révolution islamique de 1979. Azadi signifie liberté.)

Sujets de prière

  • Remercions Dieu pour la révolution des cœurs que vivent des Iraniens en choisissant de devenir chrétiens
  • Prions que Dieu les garde et leur donne d'être des témoins pour la société iranienne
  • Prions pour ceux qui sont en prison en raison de leur foi, qu'ils ne perdent pas courage