Corée du Nord : le prix d’une Bible (suite)

Après l’arrestation de son père, la famille d’Hye a été déportée. Réfugiée en Corée du Sud, Hye revient sur sa fuite. (suite de la Newsletter de juillet)

300-200-cdn.jpgLa famille d’Hye déportée

Peu après la disparition de son père, Hye a aussi perdu sa grand-mère. Après cela, la famille de la jeune fille a été déportée dans un camp de travail durant dix ans. Sous-nourris, battus, humiliés, et même soumis à des exécutions arbitraires, les conditions y étaient très difficiles et tous souffraient de malnutrition. 

La fuite vers la Chine

Un jour, un homme est venu parler à Hye. Il était envoyé par un pasteur qui avait connu son père et pouvait l’aider à fuir en Chine. Pour cela, elle a dû marcher six heures jusqu’à la frontière : « J’ai traversé la rivière sans incident. Le pasteur m’attendait de l’autre côté, il m’a amenée à l’église. En y entrant, je me suis mise à pleurer : Nous pouvions chanter et prier autant que nous le voulions ! Mon père et ma grand-mère auraient tellement souhaité être là ! »

Un appel inattendu

Hye a ensuite pu passer en Corée du Sud et a obtenu le statut de réfugié. La jeune fille a alors fait comme les autres réfugiés nord-coréens : elle a payé des personnes afin de retrouver sa famille. Après plusieurs tentatives infructueuses, elle a décidé de faire confiance à Dieu. C’est ainsi qu’un jour, alors qu’elle était en cours, elle a reçu un appel sur son téléphone portable : sa mère était en Chine ! « Aujourd’hui, toute ma famille est en Corée du Sud. Cela semble complètement irréel, mais Dieu a rendu cela possible, conclut-elle. Je promets de faire de mon mieux pour le servir. »

Sujets de prière

  • Remercions Dieu permis qu’Hye et sa famille soient de nouveau réunies,
  • Prions pour les réfugiés nord-coréens, comme Hye, qui doivent apprendre à vivre dans un autre pays, souvent sans les autres membres de leur famille, 
  • Prions pour la protection des réseaux chrétiens présents au bord de la frontière entre la Chine et la Corée du Nord.