Corée du Nord : « mon violon et vos prières m’ont sauvé ! »

Quand on prie pour un pays, on aimerait voir de grandes choses se produire. Mais Dieu se révèle aussi plus humblement. L’histoire de Jung Yohan, un musicien talentueux de Pyongyang, en est la preuve.

300x200« Kim Il Sung et Kim Jong Il : des dieux pour moi »

Dès l’âge de 5 ans, Jung Yohan a été remarqué pour ses talents de musicien. Plus tard, il a été choisi pour jouer lors des réceptions organisées par Kim Jung Il. Il se souvient du dictateur comme de quelqu’un de chaleureux, de charismatique qui semblait réellement s’intéresser à la musique et aux gens. Son grand père était un des responsables de l’Eglise souterraine nord-coréenne et il priait secrètement pour lui. Une fois adulte, il lui a révélé qu’il était chrétien mais cela n’intéressait pas Jung Yohan car son but, à l’époque, était de glorifier les dirigeants du pays et il ne se posait pas de question. Mais Dieu en avait décidé autrement.

  • Prions pour les Nord-coréens qui essaient de transmettre leur foi à leur famille.

Rendez-vous avec Dieu en Europe de l’Est

Huit ans plus tard, Jung Yohan est parti enseigner la musique dans un pays d’Europe de l’Est. Un jour, un collègue, le trouvant déprimé lui a conseillé d’aller à l’église. C’est ainsi qu’un dimanche matin, Jung s’est retrouvé devant la porte d’une église, n’osant pas entrer, craignant un piège. Mais la musique l’a attiré à l’intérieur, les paroles des cantiques ont touché son coeur et il s’est mis à pleurer. Le lendemain, au réveil, il ne savait qu’une seule chose, il voulait en apprendre plus sur ce Jésus. Il venait de comprendre qu’il avait été endoctriné toute sa vie. Il a finalement décidé de suivre Christ lui-aussi.

  • Prions pour que Dieu continue de toucher les Nord-coréens, comme il a touché celui de Jung.

Merci à tous ceux qui ont prié !

Mais Jung ne savait que trop bien ce qui attendait les chrétiens en Corée du Nord et il voulait éviter à tout prix d’être envoyé en camp de travail. Pour lui, la seule solution était de gagner clandestinement la Corée du Sud mais pour cela il fallait beaucoup d’argent. Jung s’est alors résolu à vendre son violon. Avec Dieu pour guide, il a réussi, après un voyage périlleux à se retrouver en sécurité.
Aujourd’hui il est diacre dans l’Eglise sud-coréenne. Son rêve est de rentrer en Corée du Nord pour annoncer l’Evangile au travers de sa musique et il est extrêmement reconnaissant à tous ceux qui prient pour les Nord-Coréens.

  • Prions pour les chrétiens nord-coréens qui veulent rentrer chez eux pour y répandre l’Evangile, que Dieu ouvre des portes.