Leur voix est entendue

La persécution des chrétiens en Corée du Nord est de plus en plus reconnue par les instances internationales.

150317cdn300Outil précieux

Il y a un an, en mars 2014, la première commission d’enquête sur les Droits de l’Homme en République Démocratique  Populaire de Corée présentait son rapport  au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Cette commission qualifiait de crime contre l’humanité la manière dont la Corée du Nord traite les chrétiens, recommandant même qu’elle réponde de ses crimes devant la Cour Pénale Internationale. Ce rapport, auquel nous avons participé, est un outil précieux que nous utilisons auprès des instances internationales, de la presse et des politiques.

  • Remercions Dieu pour ce rapport et prions pour que des portes continuent à s’ouvrir pour être la voix des chrétiens persécutés.


Equipiers plaidoyers

Régulièrement, le service Plaidoyer de Portes Ouvertes se fait la voix des chrétiens nord-coréens (et d’autres pays) à Genève, New-York et Bruxelles. Leur présence dans les débats et les réunions empêchent que la persécution des minorités chrétiennes soit oubliée et passée sous silence.

  • Prions pour que Dieu accompagne les équipiers Plaidoyer de Portes Ouvertes lors de leurs réunions et interventions auprès des instances internationales.

Pas un secret

La persécution des chrétiens est aussi parfaitement connue en Corée du Nord. Selon une étude du Centre de données pour les droits de l’Homme en Corée du Nord (NKDB), 99,7% des réfugiés nord-coréens interrogés ont répondu qu’ils savaient qu’il n’y avait pas de liberté religieuse en Corée du Nord. 

  •  Prions pour une ouverture dans ce pays, afin que chaque habitant soit libre de croire.