Corée du Nord : la foi plus forte que la peur

La présence d'églises clandestines effraie les dirigeants de la Corée du Nord, qui y voient une menace pour le régime. Les chrétiens clandestins n'hésitent pas à se mettre en danger pour vivre leur foi.

300x200« Jésus nous a donné la victoire »

Extrait d’une correspondance secrète avec un responsable chrétien clandestin en Corée du Nord : « Notre petit réseau a été fortifié par votre soutien matériel et vos encouragements. Cette année, nous connaissons la famine (1 kg de riz = 2 jours de salaire) et la vie est très dure, mais Jésus-Christ nous a donné la victoire dans des situations dangereuses et nous a protégés de nos ennemis. Merci pour vos prières. Nous sommes si reconnaissants pour tout ce que vous faites pour nous. »

  • Remercions Dieu pour l’aide reçue qui permet à de nombreux nord-coréens de survivre en temps de famine.

Le régime a peur du christianisme

La Corée du Nord est un pays athée et totalitaire, qui compte peu de chrétiens. Cependant, les témoignages mettent en évidence le développement de nombreuses églises clandestines, dont les membres sont prêts à faire face à la torture, aux camps de prisonniers et même à la mort. Selon Andrei Lankov, un politologue, le régime a « mortellement peur du christianisme », effrayé qu'il puisse s'étendre comme ce fut le cas en Corée du Sud.

  • Prions pour les chrétiens des églises clandestines. Que Dieu continue à les remplir de foi et de courage pour persévérer dans les épreuves.

Les chrétiens de Corée du Sud persistent dans la prière

En Corée du Sud, un tiers de la population est chrétienne. Avant la guerre de Corée (1950-1953), beaucoup se rendaient sur les montagnes autour de Séoul avant l'aube et priaient pour le pays. La pratique continue à ce jour, mais dans des lieux construits à cet effet.

  • Prions pour qu’un jour, les chrétiens de Corée du Nord et de Corée du Sud soient libres de prier ensemble.