Syrie : un cri d’espoir dans la souffrance

Les chrétiens d’Alep se trouvent au cœur des combats entre les forces gouvernementales et l’opposition. Leur souffrance est extrême.

300-fr-Alep« C’était horrible. La bombe que les rebelles ont délibérément lancée sur le quartier chrétien a tout soufflé. On ne compte plus les maisons détruites, comme celle où vivait Fouad. Il est mort sur le coup. Il avait 13 ans », rapporte Jean-Clément Jeanbart, évêque d’Alep.

Les parents de Fouad n’ont pas pu assister aux funérailles de leur fils : ils étaient dans le service des soins intensifs, à l’hôpital.

Une ville à l’agonie

Le 3 mai, c’est la maternité qui a été frappée. Un habitant soupire : « Ma fille est née là, dans cet endroit où tant de vies ont débuté. Aujourd’hui, c’est un lieu de mort et de destruction. ».

Dans Alep, la situation est encore pire que dans le reste de la Syrie. Depuis le début de la guerre en 2011, il ne reste plus aujourd’hui qu’un quart des chrétiens qui y vivaient. « Les rues qui étaient les plus animées sont désormais vides. Les boutiques ont fermé. Les habitants ne sortent plus, cloués chez eux par la peur. Il n’y a pas de mots pour décrire toute leur souffrance », dit un témoin. Un prêtre ajoute : « Tant de morts et de blessés ! Les gens sont comme le Christ, qui portait sa croix en attendant l’heure de sa mort. »

Proclamer la vie

Des chrétiens gardent pourtant l’espoir, comme cette femme qui tient à rester anonyme : « Nous refusons de voir la mort se répandre davantage en Syrie, et en particulier dans Alep. Nous proclamons la résurrection de Christ sur notre pays bien aimé », implore-t-elle.

Dimanche dernier 8 mai a été décrété jour de prière et de jeûne par les églises syriennes. Elles ont appelé la communauté chrétienne internationale à les rejoindre et s’unir à elles dans la prière.

Légende photo : Alep - quartier chrétien visé par les bombardements

Sujets de prière :

  • Remercions Dieu pour les chrétiens encore présents dans Alep,
  • Prions pour leur sécurité et pour que leurs souffrances prennent fin,
  • Prions pour un renouveau de la foi dans Alep et en Syrie.