Egypte: Une église attaquée par des islamistes

Alors que le tourisme reprend, les tensions interreligieuses demeurent avec la persécution des chrétiens en ligne de mire.

Egypte: Une église attaquée par des islamistesEn Egypte, la persécution des chrétiens continue. Les 4 et 5 mars, des extrémistes musulmans ont attaqué et incendié l'église des deux martyrs Saint-George et Saint-Mina.

L'attaque a débuté le vendredi soir 4 mars dans le village de Sool, proche de Helwan, au Sud du Caire. Elle s'est prolongée durant tout le samedi.
C’est un imam local, le cheik Ahmed Abu Al-Dahab qui a incité les musulmans de la région à tuer les chrétiens. Cette attaque fait suite à la diffusion d’une rumeur dans le village de Sool.

Cette rumeur serait diffusée depuis un mois, elle fait mention d’un adultère entre un chrétien et une musulmane, tous deux étant pourtant mariés.
Selon l'évêque auxiliaire de Giza, Balamoun Youaqeem, une fois l’église rasée, les islamistes ont prié sur l’emplacement et lancé une collecte de fonds pour y construire une mosquée.

Suite à cette attaque, les chrétiens coptes de Sool ont cherché refuge dans les villages environnants. Des chrétiennes du village sont agressées sexuellement.
Le dimanche 6 mars, environ 2 000 personnes se sont rassemblées pour protester contre cette attaque.  Ils ont dénoncé l’indifférence des dirigeants politiques et leur refus d’admettre la persécution qu'endurent depuis de longues années les chrétiens en Egypte.

D’après Radio France Internationale, un rapport officiel a recensé mardi 8 mars, dix morts au Caire suite à cette attaque.

Depuis la chute du gouvernement Moubarak, on a noté de nombreuses attaques contre des monastères, des églises et des ecclésiastiques coptes, tant par l'armée, que par des pillards ou par des foules manipulées par des imams.