Faire un don 
 
 

Algérie : inquiétude pour un détenu chrétien pendant le ramadan

En ce début de ramadan, la fille d’un chrétien algérien exprime son inquiétude sur Facebook : son père emprisonné depuis 8 mois risque d’être maltraité.

300-Alg_rie_0260102590C’est la troisième fois qu’il change de prison depuis son arrestation en Algérie. Slimane Bouhafs a d’abord été incarcéré à Sétif puis à Constantine. Il vient d’être transféré dans la prison du port de Jijel. Ces centres ont la réputation d’abriter des extrémistes islamiques.

Mauvais état de santé

Sur Facebook, la fillede Slimane Bouhafs s’inquiète car son père a déjà fait l’objet d’agressions en tant que chrétien. Il en a été affaibli psychologiquement. Physiquement, il a aussi perdu la moitié de son poids en 2 mois et ne peut être soigné en prison pour ses rhumatismes. Elle ne comprend pas l’acharnement dont il est l’objet.

Éloignement de la Kabylie

La famille souhaitait que Slimane soit transféré dans la prison de Bejaïa en Kabylie, d’où elle est originaire et où la communauté chrétienne est relativement importante. La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) qualifie « d’arbitraire » la décision d’éloigner le prisonnier loin des siens et de Bejaïa où ses activités sociales sont très connues.

Condamné à 3 ans de prison

Converti au christianisme en 1997, Slimane Bouhafs a souvent affiché sa foi de manière publique. En 2016 il a d’abord été condamné à 5 ans de prison pour « insulte contre l’islam et le prophète Mahomet ». Une peine réduite à trois ans en appel.

Légende photo : Slimane Bouhafs