En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Dirigeant
Président Roch Marc Kaboré
Population
20,9 millions
Nombre de Chrétiens
5 millions
Religion principale
Islam, christianisme
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
14,3
vie ecclésiale
11,8
vie civile
9,4
vie sociale
12,0
vie familiale
9,7
vie privée
9,4
Burkina Faso

Depuis 2019, les chrétiens sont devenus des cibles pour les extrémistes islamiques dans ce pays connu pour sa tolérance religieuse.

Depuis le départ de Blaise Compaoré en 2014 et les premières élections démocratiques en 2015, les Droits de l’Homme ont connu une grande amélioration. Mais dans le même temps, l’insécurité a grandi, en raison de nombreuses attaques terroristes.

En 2019, les chrétiens ont été victimes de violentes attaques de la part d’islamistes extrémistes. Depuis, on estime qu’il y a plus d’un million de déplacés à l’intérieur du pays, dont de nombreux chrétiens. Chassés de leurs foyers et de leurs villages, ils vivent dans des camps de réfugiés. Dans certaines parties du Nord-Est du pays il n’y a plus d’église, de nombreux chrétiens ayant fui la région.

Situation des chrétiens

La plus grande partie des chrétiens est catholique (3 millions). On compte aussi de nombreux protestants (2 millions). Beaucoup parmi eux suivent également les religions traditionnelles héritées de leurs ancêtres. Chrétiens et musulmans vivent en bonne entente. Cependant, il arrive que des chrétiens d’arrière-plan musulman connaissent des pressions en raison de leur conversion.

Bien que les chrétiens soient minoritaires dans le pays, le gouvernement traite de manière égalitaire les différentes religions du pays (islam, catholicisme, protestantisme et animisme), tant au niveau des subventions que de l’enseignement religieux. Les populations chrétiennes vivent surtout dans le Centre et le Sud du pays, tandis que les populations musulmanes sont concentrées dans le Nord et l’Est.

Les violences continuent contre les chrétiens: attaques, meurtres, églises détruites. Les chrétiens chassés de chez eux vivent dans des conditions difficiles en camps de réfugiés.
Les chrétiens d’arrière-plan musulman subissent pression et opposition de la part de leur famille et de la société. Ils sont soit rejetés, soit poussés à renier leur foi. Ils préfèrent souvent cacher leur conversion.

Taux de persécution par domaine

Le haut score de pression dans la vie sociale constitue un signal d’alarme: la société, jusqu’alors renommée pour sa tolérance, commence à devenir hostile aux non-musulmans avec l’influence grandissante des djihadistes. Ces derniers sont auteurs de nombreuses violences antichrétiennes et de meurtres.

Recommandations politiques

  • Assurer la sécurité des habitants sans sacrifier les acquis en matière de démocratie et de pluralisme.
  • Fournir une aide humanitaire aux personnes déplacées à l'échelle de la crise.
  • Promouvoir un climat de tolérance où les différentes religions puissent se côtoyer sans tensions majeures.

Histoire de l'Église dans le pays

Le christianisme est arrivé dans le pays au XIXe siècle avec la colonisation française. La première mission catholique a été créée à Ouagadougou en 1901. Les protestants sont arrivés dans le pays au début des années 1920. À partir du milieu du XXe siècle, de nombreuses églises autochtones et de nouvelles dénominations ont émergé.

Autres groupes religieux persécutés

Dans le Nord du pays, toute personne n’adhérant pas à l’islam radical.

Faits de persécutions

Un pasteur, son fils, ses neveux et un diacre assassinés au Burkina Faso
Samedi 15 Février 2020

Les assaillants ont d'abord tué un diacre et se sont servi de son véhicule pour enlever un pasteur et sa famille. La communauté chrétienne de Sebba, au Nord-Est du Burkina Faso pleure 5 morts.