En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Iran
Dirigeant
Ebrahim Raïssi
Population
83,6 millions
Nombre de Chrétiens
800 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République islamique
Taux de persécution
violence
10,6
vie ecclésiale
16,5
vie civile
15,7
vie sociale
13,9
vie familiale
14,5
vie privée
14,5
Iran

Les droits de la minorité chrétienne sont limités. Les chrétiens d'arrière-plan musulman sont poursuivis par la police et souvent arrêtés. 

La République islamique d’Iran est un régime autoritaire. Elle est dirigée par Hassan Rohani qui, malgré son étiquette de réformiste, ne fait rien pour améliorer le bilan du pays en termes de libertés politique, sociale et religieuse, ce qui se traduit par des arrestations arbitraires et des procès inéquitables. Les autorités considèrent tout ce qui vient de l’Occident comme une menace.

Situation des chrétiens

L’Église iranienne est formée d’églises historiques (arméniennes et assyriennes), d’anciens musulmans convertis et de communautés non traditionnelles comme les protestants évangéliques. Les Églises arméniennes et assyriennes sont reconnues et protégées par l’État mais leurs membres sont traités en citoyens de seconde classe.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont les plus touchés par la persécution, surtout de la part du gouvernement. Celui-ci accuse les chrétiens d’être à la solde de l’Occident et de miner la culture islamique du pays. Les responsables chrétiens sont arrêtés, jugés et condamnés à de lourdes peines de prison pour « atteinte à la sécurité nationale ».

Taux de persécution par domaine

La vie ecclésiale est complètement muselée par les autorités. Les églises de maison qui se réunissent chez des convertis subissent des descentes de police, tandis qu’il est interdit aux communautés ethniques reconnues de partager publiquement leur foi ou de tenir des cérémonies en farsi. Plus d’une centaine de chrétiens ont connu la prison pour leur foi au cours de l’année.

Géographie de la persécution

Malgré l’imposant contrôle gouvernemental, les chrétiens arrivent plus facilement à se rencontrer et à organiser des cultes en secret dans les villes que dans les zones rurales.

Histoire de l'Église dans le pays

L’Église s’est implantée en Iran au cours des premiers siècles. Elle a décliné au VIIe siècle avec l’arrivée de l’islam, mais elle a tout de même survécu jusqu’à aujourd’hui. Le protestantisme a fait son entrée dans le pays aux XVIIIe et XIXe siècles, grâce à l’arrivée de missionnaires. Ces dernières années, le nombre de musulmans qui se sont convertis au christianisme a tellement augmenté que le gouvernement a pris des mesures pour tenter d’enrayer ce mouvement (surveillance, arrestations, menaces…).

Autres groupes religieux persécutés

Bahaïs, musulmans sunnites et soufis.

Faits de persécutions

Iran: Reza Zaeemi libéré mais sous surveillance électronique
Jeudi 02 Septembre 2021

Août 2021 - Reza Zaeemi, un chrétien iranien est sorti de prison mais il doit porter un bracelet électronique encore 9 mois, soit jusqu'à la fin de sa peine.

Iran: injustement emprisonné à cause de Jésus, il remercie Dieu!
Mercredi 04 Août 2021

Juillet 2021 - Hamed, chrétien d'arrière-plan musulman a été condamné à 10 mois de prison par la justice iranienne à cause de sa foi. 

Iran: 2 décisions de justice défavorables aux chrétiens
Jeudi 15 Juillet 2021

Juin 2021- Déception pour 2 chrétiens iraniens emprisonnés pour leur foi: appel rejeté pour Hamed Ashoori  et liberté conditionnelle refusée pour Nasser Navard Gol-Tapeh.