Territoires palestiniens

Plus la société se radicalise moins elle laisse de place aux chrétiens.

Contexte

palestine

Les chrétiens arabes sont pris entre deux feux dans le conflit israélo-palestinien, leur appartenance ethnique étant source de nombreuses restrictions côté israélien et leur appartenance religieuse les plaçant dans une position minoritaire côté palestinien.

On observe quelques différences en termes de persécution entre la Cisjordanie, où le Fatah permet aux chrétiens de jouir de certains droits, et la bande de Gaza, où ils sont tolérés par le Hamas sans voir leurs droits réellement garantis et respectés. Les chrétiens de la bande de Gaza sont aussi menacés par des groupes islamistes radicaux d’auto-défense.

Globalement, le nombre total de chrétiens a diminué dans les deux zones en raison de l’émigration et du faible taux de natalité. Cependant, on observe un nombre croissant de chrétiens d’arrière-plan musulman.

Situation des chrétiens

La plupart des chrétiens sont grecs orthodoxes ou catholiques romains. Il existe aussi quelques dénominations protestantes. On les trouve surtout à Ramallah, Naplouse et Bethléem.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont davantage persécutés et vivent souvent leur foi secrètement.

En raison des restrictions imposées par les autorités israéliennes et face à l’augmentation de l’extrémisme islamique, le nombre de chrétiens dans les Territoires Palestiniens diminue rapidement.

Exemple de persécution

Courant 2017 – Un chrétien d’arrière-plan musulman habitant Gaza a été agressé par sa famille en raison de sa conversion. Il demeure caché pour sa propre sécurité.