Elle veut servir à tout prix !

Dieu a honoré le désir de Nurun de Le servir : elle est devenue l’une des seules femmes diplômées en médecine de sa région.

page-cdfLes femmes des régions rurales du Bangladesh sont traditionnellement femmes au foyer, épouses et mères à plein temps. Il est très rare qu’elles aient reçu une formation. Tel était la situation de Nurun, jeune femme de 28 ans, qui pourtant aspirait aux deux vocations : avoir une famille et une profession ! Elle voulait devenir médecin, mais savait que le chemin serait tout sauf facile.

Nurun a d’abord eu la possibilité d’étudier la théologie avec son mari Almas, qui se formait pour devenir pasteur dans ce pays dont la religion d’état est l’islam. Elle a alors entendu parler d’une formation à la santé publique proposée par Portes Ouvertes aux chrétiens d’origine musulmane. Nurun avait très envie d’intégrer ce programme: « C’est une opportunité pour moi de servir mon peuple. J’ai attendu cela toute ma vie ! ».

Rêve réalisé

Mais elle s’est heurtée au scepticisme de son mari : « Auras-tu encore assez de temps pour t’occuper de la famille ? » Ils sont parvenus à un compromis et Nurun a pu partir au Koinonia Institute faire les six mois de formation.

Une fois son diplôme obtenu, elle était capable de soigner les maladies de base et de réaliser de la petite chirurgie. Elle a alors monté une petite clinique mobile, grâce à du matériel fourni par Portes Ouvertes et elle est partie deux jours par semaine à la rencontre des femmes des villages musulmans environnants.

Elle a ainsi pu réaliser son rêve et se mettre au service de son prochain, et tout spécialement des plus fragiles : les femmes et les enfants, qui représentent la majeure partie de ses patients.

Pour ces femmes, c’est une vraie chance d'avoir un vis-à-vis féminin :famille-nurum elles peuvent se confier et lui parler librement de leurs problèmes de santé, ce qu’elles n’auraient jamais fait avec un homme. Nurun peut également les conseiller dans leur rôle de mère et d’épouse, ayant elle-même une famille. Famille qu’elle prend bien soin de ne pas négliger, et à laquelle elle consacre toujours du temps, comme convenu avec son mari !

Elle témoigne à ses patients

Dieu a également pu utiliser sa disponibilité à Son Service pour Se faire connaitre au Bangladesh : Nurun parle librement de sa foi en Jésus à ses patients, même si cela comporte des risques. « Je prie également pour eux, mais uniquement s’ils me le permettent ! ». Elle les encourage ainsi à lui demander pourquoi elle s’est convertie au christianisme. Même si elle rencontre beaucoup de rejets, elle a déjà pu témoigner à cinq patients, et deux ont accepté Jésus !

Aujourd’hui, Nurun est toujours aussi heureuse de pouvoir servir les femmes de sa région, et elle rêve d’aller encore plus loin ! Elle voudrait élargir son rayon d’intervention et monter sa propre pharmacie, dès qu’elle aura suffisamment de moyens.

  • Remercions Dieu qui, lorsque l’on désire de toutes ses forces se mettre à Son service, nous en donne les opportunités et la joie de Le servir en plus !