Indonésie : un long chemin de guérison

« Peut-être que Dieu a un plan merveilleux derrière ce drame affreux. » Les familles des enfants blessés et tués dans l’explosion d’une bombe en Indonésie luttent pour reconstruire leurs vies brisées. Mais ils ne sont pas abandonnés. Vous pouvez leur écrire !

Indonesia_2017_0500101261-460finCe dimanche 13 novembre 2016, l’explosion d’une bombe devant une église d’Indonésie n’a pas seulement blessé grièvement trois jeunes enfants et tué une quatrième petite, elle a également fait voler en éclat les vies de leur famille.
 

Alvaro a eu 26 opérations

Alvaro (4 ans ½, avec ses parents sur la photo) a été sévèrement brulé à la tête, au cou et aux mains. Il a déjà été opéré 26 fois et a pu rentrer chez lui seulement en avril dernier. Son père nous raconte : « Quand j’ai appris la nouvelle, je n’arrêtais pas de me demander : « Mais pourquoi ? Pourquoi mon fils ? Ai-je péché si gravement contre Dieu ? » Mais alors j’ai réalisé que j’offensais Dieu en pensant cela. Nous sommes tous pécheurs en fin de compte. Il y a eu des moments où j’avais le cœur brisé et où j’ai perdu espoir. Vous savez, Alvaro est si précieux pour moi, il est ma joie et ma fierté. Mais je crois qu’il va se rétablir. Dans sa Parole, Dieu dit qu’Il ne nous tentera pas au-delà de nos forces. Cette promesse est devenue ma force. »
 

Trinity doit subir des injections

Indonesia_2017_0500101274-250La petite Trinity (4 ans, à droite sur la photo) a été la plus gravement brûlée, elle doit encore subir des injections assez douloureuses pour traiter ses cicatrices. La voir souffrir ainsi et constater la lenteur du processus de traitement affaiblit peu à peu l’espoir qu’avait sa mère, Sarinah, d’une guérison complète. « Mais je dois faire face » nous dit-elle, « Peut-être que Dieu a un plan merveilleux derrière ce drame affreux. »

 

Des progrès encourageants

Depuis l’attaque, les familles luttent pour se reconstruire, elles affrontent la douleur physique, les traumatismes, la colère, la culpabilité, le sentiment d’impuissance… Mais des progrès encourageants sont en cours, et les enfants, auparavant très gênés de leurs cicatrices, retrouvent une certaine estime d’eux-mêmes : on voit comment Alvaro aime faire le signe de la paix avec ses doigts, et Trinity a un sourire communicatif !
 

Indonesia_2017_0500101287-250

Une nouvelle naissance

Dans la famille de la petite Intan, qui était décédée au lendemain de l’explosion, une nouvelle naissance a redonné vie et espoir au foyer. « Ce bébé me guérit de la nostalgie de revoir ma fille aînée », explique Diana, sa maman.

 

 L'effet des prières

En partenariat avec l’église locale et d’autres associations, Portes Ouvertes soutient ces enfants et leurs familles : nous leur avons rendu visite plusieurs fois depuis le drame, nous avons prié avec eux, envoyé des vidéos d’encouragement aux enfants et nous les avons également soutenus matériellement. « Votre prière m’est allée droit au cœur » nous dit la maman de Trinity. « Et vos dons et votre soutien nous ont rappelé qu’il y a aussi beaucoup de bonnes personnes à l’extérieur. Merci de nous garder dans vos prières. »

Vous pouvez vous aussi manifester votre amour concrètement à ces enfants en leur écrivant, ou en envoyant des dessins.