J’ai côtoyé Annette lorsqu’elle était institutrice, et moi élève de CM2… Quelle surprise de la retrouver des années plus tard et de travailler ensemble, dans les bureaux de Portes Ouvertes! J’ai tout de suite été frappée par le sourire, l’énergie et la détermination de cette «jeune femme de 80 ans». Mais quel est son secret?

Missionnaire en Tunisie

Cela fait longtemps qu’Annette a choisi de mettre sa vie au service des autres. Partie comme institutrice dans une école protestante en Tunisie, elle y a été témoin de l’Évangile pendant près de 10 ans. Elle a pu apporter le message de la Bible à de nombreux enfants. Située à côté de la Médina de Tunis, dans un quartier pauvre, cette école privée était une véritable opportunité pour de nombreux parents. Ils savaient que là, leurs enfants recevraient une bonne éducation. Elle a aujourd’hui encore, plus de 40 ans après son retour, des nouvelles d’anciens élèves qui sont restés attachés au Seigneur, malgré l’absence d’église autochtone à cette époque. Le fruit de son engagement…

Une première expérience marquante de «contrebandière»

Une fois à la retraite, Annette a voulu continuer à servir. Elle a choisi de s’engager pour les chrétiens persécutés. «Je connaissais Portes Ouvertes depuis longtemps. J’avais lu Le Contrebandier, et ça m’avait vraiment bouleversée, parce qu’on n’était pas tellement au courant de la situation de l’Église dans les pays de l’Est à cette époque-là. J’avais un cœur pour ces pays. J’ai alors fait un voyage en Roumanie avec d’autres amies pour livrer du "matériel".»

Ce premier voyage a été une expérience marquante pour Annette et ses 4 coéquipières: elles sont parties toutes les 5 à l’aventure, dans 2 voitures. Lorsqu’il a fallu passer la frontière, les voitures remplies de littérature chrétienne et de médicaments, elles n’en menaient pas large:

«Dans la file devant nous, certaines voitures étaient presque entièrement démontées par les douaniers ! Mais nous avons pu passer sans trop de fouille. On était toutes tremblantes après. Merci Seigneur!»

Bénévole au bureau de Portes Ouvertes, pourquoi?

Chaque mercredi, Annette vient nous aider, toujours avec le sourire. «Je fais beaucoup de relecture d’articles (NDLR: une ancienne institutrice, c’est toujours précieux!). Je fais également du tri, du rangement. Sauf imprévu, je viens chaque semaine. Tant que je suis valide et disponible, je viens.»

Quant à l’impact de son engagement, Annette n’en doute pas: «Même si mes tâches ne sont pas directement en rapport avec les chrétiens persécutés, je sais que j’aide l’équipe dans les travaux qu’ils n’ont pas le temps d’effectuer. Et lorsque je fais des relectures, j’en apprends beaucoup sur ce que la mission fait, sur ceux dont on s’occupe… Quand je vois les résultats des actions de Portes Ouvertes, ça me motive encore plus!»

Alors, ce secret?

Voilà ce qu’Annette m’a répondu, lorsque je lui ai demandé quel bilan elle ferait de sa vie déjà bien remplie: «Dieu a toujours pourvu à mes besoins. Enfant, j’étais fragile, très souvent malade. Mais Dieu m’a redonné la santé. Et ensuite en Tunisie, nous n’avions vraiment pas grand-chose, mais Il a pourvu au nécessaire. Je suis restée célibataire, mais j’ai pu être un témoignage pour des centaines d’enfants, et impacter leur vie. Dirigée par Dieu, ma vie a été bien remplie. J’ai été, et je suis toujours, disponible pour de nombreux engagements.»

Merci Annette pour ton engagement à nos côtés!

Anne-Florence (Responsable Ambassadeurs/drices)