Ethiopie : plus que vainqueurs

Après avoir été arrêté avec six autres chrétiens, un pasteur éthiopien rappelle comment il est sorti victorieux de cette épreuve.

150527cr300Parler de la persécution en Ethiopie n’est pas une chose facile. Déjà, 66 % de la population est chrétienne. Ensuite, des hauts responsables politiques sont reconnus comme étant des protestants. Pourtant en Ethiopie, la persécution est bien présente. Alors d’où vient-elle ? Elle vient parfois de L'Eglise orthodoxe d'Ethiopie. Celle-ci persécute les chrétiens qui quittent ses rangs pour rejoindre les églises protestantes ou des mouvements de renouveau en son sein. Mais elle peut aussi venir de l’extrémisme islamique ou du gouvernement. Le gouvernement éthiopien ne se revendique d'aucune idéologie. Cependant, il manifeste des affinités avec l'idéologie communiste. Les autorités ont cessé d'officialiser de nouvelles églises. Certaines églises ont attendu plus de 15 ans pour obtenir un terrain. C’est dans ces circonstances que sept chrétiens ont été emprisonnés le 25 avril 2015. On leur reprochait de ne pas avoir le droit de se rassembler. Pourtant l’église affirmait disposer de ces autorisations. Ce jour-là, 40 personnes s’apprêtaient à être baptisées. Mais une quinzaine d’agents de police ont encerclé le lieu de rencontre pour y mettre un terme. Ils ont arrêté trois pasteurs ainsi que quatre croyants d’origine musulmane. En prison, les chrétiens arrêtés ont dû faire faire face à des conditions difficiles de détention. L’un d’entre eux a déclaré : « Je ne vais pas me plaindre. Dieu est au contrôle. Nous nous considérons privilégiés de souffrir pour le Christ de cette manière ». Désormais libérés sous caution, ces croyants sont très reconnaissants. Un pasteur a affirmé : « Nous avons affronté notre plus grand ennemi. Le diable a voulu nous effrayer mais nous sommes sortis fortifiés dans notre foi au travers de cette épreuve. Remerciez tous ceux qui ont prié pour nous ».