Arabie Saoudite : que vivent les convertis ?

En Arabie Saoudite, il est strictement interdit de devenir chrétien. Pourtant des hommes et des femmes d’arrière-plan musulman franchissent le pas. Qui sont-ils ?

300x200En Arabie Saoudite, il y a de cela plusieurs siècles, le pays comptait une large communauté chrétienne, avec des églises, un clergé. Pendant les conquêtes islamiques, du 7eme siècle au 10eme siècle, les Juifs et les chrétiens ont été, soit expulsés, soit convertis de force à l’islam.  Aujourd’hui, il est interdit de célébrer un culte chrétien en public dans ce royaume, où tous les sujets doivent obligatoirement être musulmans. Pourtant, des Saoudiens font le choix de devenir chrétiens. Ils vivent alors leur foi dans la clandestinité la plus totale de peur d’être démasqués.
Il est difficile de donner des témoignages précis pour des raisons de sécurité, mais imaginons un cas fictif qui reflète la situation de chrétiens en Arabie Saoudite, d’après des témoignages connus. Appelons-la : Munira. Alors qu’elle se rendait en pèlerinage à la Mecque, elle aurait été interpellée par un rêve, une vision de Jésus-Christ. Suite à cela, elle se serait clandestinement renseignée via les réseaux sociaux sur le christianisme puis aurait pris contact avec des chrétiens arabophones. Munira, aurait donné sa vie à Jésus-Christ par internet, elle n’aurait jamais rencontré un autre chrétien saoudien et vivrait sa foi dans le secret le plus absolu, de peur d’être victime d’un crime d’honneur. Il existe des exemples de chrétiens autochtones qui ont disparu quand leurs familles se sont aperçues qu’ils s’étaient convertis ou après qu’ils aient reconnu être disciples de Christ.
Bien des saoudiens apprennent à connaître Christ par internet, par la télévision satellite ou par des rencontres avec des chrétiens lors de voyages à l’étranger. Même lorsqu’ils fuient l’Arabie Saoudite, un grand nombre d’entre eux sont réticents à affirmer leur foi en public. Ils ont peur d’être kidnappés et d’être ramenés dans leur pays.