Corée du Nord : églises secrètes derrière les barreaux

Des milliers de chrétiens sont détenus dans divers camps ou bannis dans des régions isolées de la Corée du Nord. Là-bas, ils créent d’autres églises secrètes.

150422cdn300Destination inconnue

Les chrétiens peuvent être envoyés dans des centres, dans des kyohwaso (camps de concentration) ou des kwanliso (camps de travaux forcés). D'autres fois, ils sont exécutés en secret ou en public. La NKDB, une organisation qui recense les violations des droits de l'homme en Corée du Nord, a interviewé 7 563 réfugiés et leur a demandé de réfléchir à la punition réservée aux chrétiens s'ils étaient découverts. Près des deux tiers ont dit que les chrétiens seraient envoyés dans des camps de prisonniers politiques, un sur dix ont estimé que le kyohwaso était l'option la plus probable.

  •  Prions pour que la politique du gouvernement nord-coréen change.

Système de castes

Dans les années 50 et 60, Kim Il Sung classait la population en trois grands groupes. Ce système de castes existe encore aujourd'hui. Les Nord-coréens appartiennent soit aux loyaux, soit aux hésitants ou aux hostiles et tous les chrétiens ont été rangés dans la catégorie  hostile. 70 000 chrétiens auraient disparu. Beaucoup ont peut-être été tués, d'autres envoyés dans des camps de travaux forcés et environ 40 000 auraient été bannis dans des régions isolées.

  •  Prions pour la foi de ces croyants isolés.

Derrière les murs

On estime qu’entre 50 000 et 70 000 chrétiens seraient détenus dans des centres, des prisons ou des camps de prisonniers politiques. Derrière les murs de ces prisons, il existe aussi une église secrète. « Beaucoup de Nord-coréens ont fui la faim en passant en Chine et sont devenus croyants là-bas », explique Simon, notre équipier pour la Corée du Nord. « Malheureusement, ils sont souvent arrêtés en Chine ou sur le chemin du retour. Dans les prisons ils essayent de taire leur foi nouvelle pour éviter d'être punis plus durement encore. Mais il n'est pas rare qu'ils aient à passer par plusieurs années de “rééducation" par un travail difficile. »

  • Remercions Dieu pour l'Eglise qui se construit jusque dans les prisons.