Iran : Maryam, chrétienne détenue et en danger

Maryam Naghash Zargaran a entamé une grève de la faim le 27 mai pour protester contre le manque de soins médicaux en prison. Sa situation est alarmante.

300-Iran_2008_0260010396La famille et les amis de Maryam Naghash Zargaran en Iran sont très préoccupés depuis le 27 mai où elle a cessé de se nourrir et ne permet pas au personnel carcéral de l’alimenter par sérum. Selon ses proches, l’état de santé de Maryam est sérieux, proche du coma. Il est rapporté que des codétenus ont démontré leur soutien à Maryam en renonçant à la visite de leur propre famille ce dimanche 29 mai, en guise de protestation. Chacun espère que Maryam puisse être enfin hospitalisée, et si possible libre.

Soins médicaux refusés

Depuis son incarcération, la santé de Maryam a été négligée par les autorités sanitaires carcérales, bien que celles-ci reconnaissent la sévérité de son état. Le Procureur a toujours refusé d’autoriser Maryam à quitter la prison pour recevoir des soins adéquats. Une seule concession lui a été faite en octobre dernier : Maryam a pu être hospitalisée quelques jours, mais elle a été forcée de retourner en prison sans recevoir un traitement médical complet.

Maryam souffre de problèmes cardiaques, auxquels s’ajoutent des douleurs dans les oreilles et de violents maux de tête. Elle a perdu beaucoup de poids et se trouve dans un état dépressif.

Incarcérée depuis trois ans

Maryam a été arrêtée en janvier 2013 alors qu’elle travaillait dans un orphelinat en compagnie de Saeed Abedini, chrétien lui aussi. Accusée « d’agissements contre la sécurité nationale », elle a été condamnée à quatre ans de prison et purge sa peine depuis le 15 juillet 2013 à la prison Evin de Téhéran. Sa demande de révision du procès a échoué.

Source : Middle East Concern

Légende photo : Maryam Naghash Zargaran (36 ans) détenue depuis 2013 à Téhéran

Sujets de prière :

  • Louons Dieu pour le soutien apporté à Maryam,
  • Prions pour sa santé, sa libération et sa restauration physique comme spirituelle,
  • Prions pour que Dieu touche le cœur des autorités afin que justice soit rendue.