En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Tunisia
Dirigeant
Kaïs Saïed
Population
11,7 millions
Nombre de Chrétiens
23 700
Religion principale
Islam
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
3,3
vie ecclésiale
12,0
vie civile
11,2
vie sociale
10,7
vie familiale
13,2
vie privée
12,1
Tunisie

En Tunisie, ce sont surtout les chrétiens d’arrière-plan musulman qui sont les plus persécutés. C’est pourquoi beaucoup gardent leur foi secrète.

Depuis l’éviction du président Ben Ali en 2011, la Tunisie a pris une voie plus démocratique, se dotant d’un gouvernement où les partis laïques et islamistes travaillent ensemble sur une base de consensus et de compromis, même si la Constitution fait de l’islam la religion d’État. Cependant le pays est confronté à la menace terroriste des groupes islamistes qui opèrent dans la région.

Situation des chrétiens

Les chrétiens de Tunisie sont majoritairement catholiques, mais il y a aussi des protestants et une petite communauté de chrétiens tunisiens d’arrière-plan musulman. Bien que les chrétiens jouissent d’une relative liberté de culte, certaines communautés récemment constituées n’ont pas obtenu l’agrément qui leur accorde un statut juridique. En Tunisie, la famille reste la principale source de persécution des chrétiens.

La persécution des chrétiens n’est pas forcément visible de prime abord. Il s’agit surtout de discriminations dans la vie quotidienne. La persécution s’exerce en particulier sur ceux qui ont délaissé l’islam. Les chrétiens d’arrière-plan musulman risquent de perdre leur travail, d’être rejetés par leur famille, leurs amis, leur conjoint, de subir un harcèlement verbal, mental et physique afin de les faire revenir à l’islam. C’est pourquoi ils sont nombreux à pratiquer leur foi en secret. Il leur est difficile d’en parler autour d’eux, de se réunir et de vivre une réelle communion fraternelle. En revanche, ils sont relativement libres de partager leur foi entre eux par internet et sur les réseaux sociaux.

Le christianisme a survécu jusqu’au XIe siècle où il a finalement disparu. Il a réapparu au XIXe siècle avec l’arrivée dans le pays de Français et d’autres expatriés chrétiens, catholiques et protestants. Actuellement, l’Église tunisienne s’accroît en partie grâce à l’accès à internet et aux émissions de télévision chrétiennes.

Exemple de persécution

Février 2018 - Un chrétien tunisien d’arrière-plan musulman a disparu depuis février 2018 sans laisser de trace.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

Si le niveau global de persécution des chrétiens s’est plus ou moins stabilisé ces cinq dernières années, la pression s’est accentuée dans le domaine de la vie civique. Cela démontre qu’après la Révolution de Jasmin en 2011, la situation des chrétiens tunisiens ne s’est pas sensiblement améliorée.

Les dernières actualités