En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Tunisia
Dirigeant
Président Kaïs Saïed
Population
11,9 millions
Nombre de Chrétiens
23 100
Religion principale
Islam
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
7,4
vie ecclésiale
13,2
vie civile
11,5
vie sociale
10,4
vie familiale
13,1
vie privée
12,0
Tunisie

Si les expatriés chrétiens bénéficient d’une relative liberté, les chrétiens d’origine musulmane, eux, sont persécutés par leur famille.

Suite au décès de l’ancien président Essebsi en juillet 2019, de nouvelles élections se sont tenues en octobre. C’est à présent Kaïs Saïed qui est aux commandes avec Habib Jemli comme Premier ministre. Le gouvernement doit faire face à des difficultés économiques et à un fort taux de chômage qui pourraient pousser les jeunes vers la radicalisation et augmenter le risque terroriste.

Situation des chrétiens

Les chrétiens de Tunisie sont majoritairement catholiques, mais il y a aussi des protestants et une petite communauté de chrétiens tunisiens d’arrière-plan musulman. Bien que les chrétiens jouissent d’une relative liberté de culte, certaines communautés récemment constituées n’ont pas obtenu l’agrément qui leur garantirait un statut juridique.

La persécution des chrétiens n’est pas visible de prime abord. Elle est faite de discriminations dans la vie quotidienne, pour ceux qui ont délaissé l’islam. Ces chrétiens d’arrière-plan musulman risquent de perdre leur travail, d’être rejetés par leur famille, leurs amis, leur conjoint, d’être harcelés verbalement, psychologiquement et physiquement afin de les faire revenir à l’islam. C’est pourquoi ils préfèrent pratiquer leur foi en secret. Il leur est difficile d’en parler autour d’eux, de se réunir et de vivre une réelle communion fraternelle mais ils peuvent utiliser internet pour chercher ou passer des informations sur la foi chrétienne.

Taux de persécution par domaine

Le haut niveau de pression dans la vie familiale (perte de la garde des enfants) et ecclésiale (opposition aux baptêmes ou aux ouvertures d’église) illustre les difficultés des convertis d’arrière-plan musulman. Cette année, on a rapporté davantage de faits violents de persécution comme des détentions et des interrogations de chrétiens ou des attaques d’églises.

Géographie de la persécution

Les chrétiens convertis d’arrière-plan musulman craignent les réactions de leur entourage proche, en particulier dans le Sud du pays, plus conservateur. À Tunis, ils peuvent échapper à la pression familiale et vivre leur foi dans l’anonymat d’une grande ville. Des groupes extrémistes sont actifs à la frontière Sud, ils restent prêts à s’en prendre à toute personne identifiée comme chrétienne.

Histoire de l'Église dans le pays

Jusqu’au XIe siècle, il y avait des chrétiens en Tunisie puis ils ont disparu. Le christianisme est réapparu au XIXe siècle avec l’arrivée, dans le pays, de Français et d’autres expatriés chrétiens, catholiques et protestants. Aujourd’hui, l’Église tunisienne croît, en partie grâce à l’accès à internet et aux émissions de télévision chrétiennes.

Autres groupes religieux persécutés

Musulmans chiites et bahaïs subissent des restrictions.

Faits de persécutions

Tunisie: 10 ans après le Printemps arabe, les chrétiens toujours sous pression
Lundi 17 Mai 2021

Une chrétienne de 50 ans battue par son frère sur dénonciation de ses sœurs. C'est un des exemples de persécution vécus par les chrétiens en Tunisie.