Tunisie

Si les expatriés chrétiens bénéficient d’une relative liberté, les chrétiens d’origine musulmane, eux, sont persécutés par leur famille.

Contexte

tunisie

Depuis la chute du président Zine El Abidine Ben Ali en 2011, le paysage politique a bien changé en Tunisie.La nouvelle Constitution du 26 janvier 2014 semble avoir enclenché un processus de démocratisation. Cependant, le pays est confronté à de sérieuses difficultés à cause de la menace terroriste des groupes islamistes qui opèrent dans la région. L’insécurité qui en découle pèse lourdement sur l’économie, notamment dans le secteur du tourisme.

La minorité chrétienne a salué le fait que la charia ne soit pas mentionnée dans la nouvelle Constitution tunisienne, même si l’article 1 précise que l’islam est la « religion d’État ». Quelques partis politiques radicaux émergent mais le gouvernement tente de les interdire pour trouble de l’ordre public.

Si les chrétiens étrangers bénéficient de la liberté de culte, les chrétiens tunisiens, tous d’arrière-plan musulman, sont victimes de plusieurs formes de persécution, notamment de la part de leur famille. Mais ils sont relativement libres de se renseigner sur la foi chrétienne, principalement sur internet.

Situation des chrétiens

Les chrétiens tunisiens sont surtout persécutés au niveau personnel et familial, mais le degré de persécution varie selon qu’ils vivent à la campagne ou dans la capitale, Tunis, ville où la situation des chrétiens est relativement meilleure. Les bâtiments d’église sont surveillés par la police.

La plupart des chrétiens tunisiens décident de cacher leur foi à leur entourage. Ils peuvent subir la précarité dans leur travail, l’abandon et le rejet de la part de leur famille, et sont victimes de harcèlement physique et moral.

Exemples de persécution

Courant 2017 - plus d’une dizaine de chrétiens ont été arrêtés et questionnés par la police pour des questions relatives à leur croyance.

11 février 2016 - Une jeune étudiante chrétienne a été séquestrée à domicile par sa propre famille lorsque sa foi a été découverte. Elle a également été contrainte d’arrêter ses études.