En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus

Rebâtir dans un monde en ruine

Dans la Plaine de Ninive en Irak, 70 à 80 % des habitations sont détruites ou abîmées. En Syrie, de grandes parties du pays sont ravagées après 7 ans de guerre. Malgré tout, plus de 8 000 familles ont choisi de revenir dans la Plaine de Ninive. Et en Syrie, des chrétiens restent et affrontent les bombes et le manque de tout pour aider la population.

Restaurer l’habitat, aider les familles à se réinstaller, mettre en oeuvre des projets économiques créateurs d’emplois, rebâtir la communauté chrétienne… n’est-ce pas une folie dans le contexte actuel ?

Même si certains continuent à survivre au quotidien, les chrétiens restés en Syrie et en Irak reprennent confiance en l’avenir guidés par une foi surnaturelle, avec cette volonté de participer à la reconstruction de leur pays. Les défis ne manquent pas ! Portes Ouvertes lance des projets en Irak, en Syrie et partout au Moyen-Orient où les chrétiens rejetés sont tentés de partir. Ne laissons pas l’extrémisme et la guerre détruire l’Église.

Reconstruire les vies et la communauté chrétienne au Moyen-Orient

Reconstruire les maisons, les lieux de travail, rouvrir les églises, les écoles, réduire le nombre de réfugiés qui partent, encourager ceux qui sont partis à revenir chez eux… Tout cela est important, mais le plus important est le renouveau spirituel de ces églises au Moyen-Orient.

Chrétienne devant une maison en ruine à Karakosh en Irak

Ne les oublions pas

Les persécutions en tout genre vécues par les chrétiens du Moyen-Orient nous concernent de près. Il ne s’agit pas juste d’un problème régional. Nous devons défendre l'Église en Irak et en Syrie et la fortifier afin qu’elle puisse continuer à proclamer l’amour de Jésus-Christ. Permettre aux chrétiens du Moyen-Orient de rester c’est préserver l’origine même du christianisme et de laisser la lumière briller dans un territoire marqué par la haine et la peur

Des centres d'espoir

Notre vision est que les habitations de chrétiens ainsi que les églises reconstruites deviennent des « Centres d’espoir ». Des endroits où les populations découvrent une foi en Christ vivante. Grâce à vos prières et vos dons , notre but est d’en ouvrir une vingtaine par an, en Syrie et en Irak. Dans la Bible, Néhémie savait qu’il ne suffisait pas simplement de reconstruire les murailles de Jérusalem afin que la population exilée revienne. Il fallait un renouveau spirituel.
(Photo : Une fois rénové, ce bâtiment jouxtant une église à Alep en Syrie deviendra un Centre d’espoir)

Si le travail de reconstruction se limite à l’aspect matériel, il ne tiendra pas dans le temps. Avec une reconstruction spirituelle, les communautés chrétiennes du Moyen-Orient (d’Irak et de Syrie en particulier) pourront se relever et rayonner dans leur pays.

À Bagdad, une église transformée en centre d’espoir

L’insécurité s’est tellement aggravée dans la capitale irakienne que la majorité des chrétiens est partie. Ceux qui restent s’enferment chez eux dès qu’ils rentrent du travail ou de l’école. Ils ne sortent pas, ils ne se rencontrent pas. Mais au moyen de ce centre et des activités de l’église, nous voulons leur donner de l’espoir.

Courir pour reconstruire

Portes Ouvertes France s’engage cette année au moyen des Challenges à restaurer 21 maisons pour des familles chrétiennes qui n’ont pas les moyens de les réparer en Irak. Objectif : réunir 70 000 €. Êtes-vous prêt à relever le défi ?

Reconstruire au Moyen-Orient

Découvrez les portraits de ces chrétiens irakiens, anciennement réfugiés, qui parlent de la reconstruction de leur ville de Karakosh, partiellement détruite par 3 ans de guerre et par l'Etat Islamique.

    Aidez les chrétiens à reconstruire leur vie

    Soutenez l'action de Portes Ouvertes envers les chrétiens du Moyen-Orient en faisant un don maintenant.